L’Allemagne réagit aux propos choquants de Recep Tayyip Erdogan [Revue de presse 06/03]

Guten Morgen ! Bonjour ! 

 Le président Turc Recep Tayyip Erdogan a réagi très vivement aux annulations de meetings que devaient tenir des responsables turcs en Allemagne dans le cadre de la campagne pour le référendum du 16 avril, sur un projet d'extension des pouvoirs d'Erdogan. Le président turc a estimé, lors d’un rassemblement hier à Istanbul, que ces pratiques « ne diffèrent en rien de celles de la période nazie ». « Nous ne voulons pas de leurs actes fascistes. Nous pensions que cette époque-là était révolue, mais manifestement ce n'est pas le cas », a-t-il ajouté. Dans un communiqué publié ultérieurement il précise aussi : « si je veux venir en Allemagne, je le ferai et si vous ne me laissez pas passer par vos portes, si vous ne me laissez pas parler, je ferai se dresser le monde ». Face à cela, Julia Klöckner, vice-présidente de la CDU a déclaré à la Bild : « La comparaison avec le nazisme traduit un nouvel accès d'intempérance ». Le président de l’union CDU/CSU au Bundestag Volker Kauder a aussi réagi : « c’est aberrant et non acceptable qu’un président membre de l’OTAN s’exprime ainsi à propos d’un autre membre ». Le chef de la diplomatie autrichienne Sebastian Kurz avait aussi déclaré sur son compte Facebook : « le président turc peut venir en Europe et en Autriche pour des visites officielles bilatérales, mais pas pour exporter la campagne électorale turque en Autriche ».

 PSA rachète Opel pour 1,3 milliard d’euros  

Le patron du groupe PSA, Carlos Tavares, se réjouit aujourd’hui du rachat officiel d’Opel pour 1,3 milliard d’euros, au groupe américain General Motors. Pour la directrice de GM, Mary Barra, cela a constitué une « décision difficile » mais « la bonne » alors que la filiale européenne de l’entreprise américaine était en déficit depuis 16 ans. Ce rachat avait suscité beaucoup d’inquiétudes mais, selon le Tagesspiegel, PSA rassure les 19 000 travailleurs allemands en confirmant qu’il « gardera pour l’instant les mêmes sites de production d’Opel, la même politique et les mêmes équipes dans les deux pays ». De même, le Tagesspiegel précise que le gouvernement allemand s’exprime de manière positive face à ce projet même si la porte-parole du ministère de l’économie n’a pas tenu à faire de commentaires.  

 Norvège : vers une légalisation de la chasse aux loups

Le gouvernement Norvégien a annoncé qu’il pourrait légaliser la chasse « de loisir » des loups dans le pays. Jusqu’à maintenant, les Norvégiens pouvaient seulement tuer les loups dangereux qui pouvaient attaquer le bétail ou d’autres êtres vivants. Cette question est récurrente dans les pays scandinaves où les éleveurs, chasseurs et propriétaires de forêts, sont souvent en conflit avec les militants environnementaux et une grande partie de la population. La directrice de WWF-Norvège s’offusque de cette loi : « changer une loi pour tuer plus d’animaux en danger est outrageant, surtout dans un pays soi-disant écologique ».

Bonne journée !

Toute l'équipe du bureau de Berlin.

A lire aussi