Cannes 2014 : les femmes mieux représentées que les années précédentes ?

La réalisatrice japonaise Naomi Kawase, en 2011.

Cela devient un marronnier à Cannes, mais cette fois, c'est le délégué général du festival lui-même qui lance le débat. Lors de la conférence de presse de présentation des "heureux élus" sélectionnés au 67e festival de Cannes, Thierry Frémaux a eu un mot pour les réalisatrices. "Vous verrez une sélection de quarante-neuf longs-métrages, pour l'instant (...) C'est quinze réalisatrices qui seront présentes... Je ne le disais pas, avant, pour les réalisatrices, mais là, je le dis" (à 32 minutes sur cette vidéo).

Les dizaines d'articles reprochant à Cannes de trop souvent oublier les réalisatrices semblent donc avoir porté leurs fruits. Du moins, les femmes cinéastes ont-elles droit à une citation de la part de Thierry Frémaux (rappelons aussi que c'est Jane Campion qui préside cette 67e édition). Mais après cela, les choses ont-elles vraiment changé ? 15 femmes pour 50 films, on se dit grosso modo qu'un film sur trois est réalisé par une femme. Ce qui serait assez exaltant, dans la mesure où seuls 23% des réalisateurs de longs-métrages étaient des femmes en 2013 (en France, selon les chiffres du CNC).

"Un certain regard" se féminise

A y regarder de plus près, la situation n'a rien d'exceptionnel. Notamment parce qu'un film présenté en séance spéciale, Les Ponts de Sarajevo, embauche à lui tout seul cinq réalisatrices. Seules deux femmes sont par ailleurs sélectionnées en compétition officielle, Naomi Kawase et Alice Rohrwacher, sur 18 réalisateurs (soit 11% du prestigieux contingent). Pas de quoi claironner. Sur les quatre dernières années, le nombre de cinéastes féminines sélectionnées dans cette catégorie reine reste très bas : 4 en 2011, 0 en 2012 (bouuuuh), 1 en 2013 et donc 2 en 2014.

Au total, toutes catégories confondues dans cette Sélection officielle, on compte 15 réalisatrices pour 64 réalisateurs. Ce qui nous fait une proportion de (je sors ma calculette) 23,4% de femmes en compétition. On retombe quasiment sur les mêmes chiffres que ceux du CNC. Point positif, on constate une progression de ce pourcentage par rapport aux années précédentes (14% en 2011, 10% en 2012, 17% en 2013).

La sélection Un certain regard relève quand même le niveau, avec 7 femmes sur 22 réalisateurs. Une tendance qui permet d'équilibrer les choses et, j'imagine aussi, de calmer un peu les journalistes : 2 réalisatrices figurent à Un certain regard en 2011, 3 en 2012, 7 en 2013 et 7 en 2014. Espérons que cette progression se confirmera et que les réalisatrices redoubleront d'efforts pour s'imposer dans le saint des saints de la compétition officielle, les prochaines années. Et d'ici là, que le meilleur l'emporte !

Publié par Ariane Nicolas / Catégories : Actu

A lire aussi

  • Aucun article