"Jeune et jolie"... et drôle, tant qu'à faire ?

J'étais en vacances (assez loin) lorsque le scandale sur les propos de François Ozon a éclaté, la semaine dernière, à Cannes. Les femmes, toutes des prostituées en puissance ? En lisant l'article, affalée dans le Burger King d'un mall sous-terrain, je n'avais pas d'autres réaction que

 

 

mais je n'étais pas au bout de mes peines. Sont venus s'y ajouter peu après deux autres déclarations remarquées : l'une de Roman Polanski, qui trouve que les femmes sont plus masculines depuis qu'elles prennent la pilule (et Emmanuelle, elle en pense quoi ?), et l'autre de Jerry Lewis, qui estime de son côté que les femmes se gâchent quand elles font de l'humour (coucou Amy Poehler et Tina Fey).

Si ces dernières assertions rivalisent de connerie, la seconde fait plus directement écho à celle d'Ozon, et m'intéresse plus. Je n'ai pas vu le film du réalisateur français, et je cède volontiers au délit de sale gueule sur ce coup-là, mais j'imagine que l'histoire d'une jeune fille qui se prostitue n'a rien de très drôle. Voire, que l'héroïne est "jeune et jolie et un peu chiante mais fascinante et que bon".

En réalité (je ne parle pas de la Palme d'Or La Vie d'Adèle, que je n'ai pas vu), les films sur les jeunes filles en pleine "éclosion" adolescente ou post-adolescente explorent rarement ce thème sous la forme comique. L'apprentissage de ce qu'est "devenir une femme" se fait dans l'agitation, dans le mystère, voire dans la douleur. Vous avez dit cliché ? Tandis que les garçons ont droit aux Beaux gosses ou à Superbad (en gros, des ados moches mais drôles), les filles ont plutôt droit à

#JoieDeVivre

Epine

 

#PassionSuicide

the_virgin_suicides_image13

 

"C'est par où la sortie ?"

House Of Tolerance / L'Apollonide (Souvenirs De La Masion Close)

 

#Ladolescence

The Perks of Being a Wallflower

 

"J'ai l'air assez sauvage, comme ça ?"

Manon

 

#ChignonParfaitA17ans

Solario

 

#PoorLonesomeGirl

Martha Marcy May Marlene

 

 "J'ai décidé de foirer ma carrière après ce film, alors profites-en"

American Beauty

 

Joie de vivre II

Noce

 

#PlusRougesLesYeux

Swimming Pool

 

"J'ai pas compris ta blague (mais tu as vu, je suis belle quand je souris)"

Filles

 

#COOLCOOL

Twilight (2008)

 

"J'ai couché tôt avec toi parce que j'ai un père absent, tu vois"

Amours

 

J'ai beau aimer tous ces films* (oui oui, Twilight y compris !), je ne me reconnais pas entièrement dans ces personnages. Pas seulement car leur plastique est (globalement) idéale, mais parce que la sensualité tâtonnante et les crises de panique qui caractérisent ces jeunes filles ne correspondent pas à ce que j'ai vécu et observé, back in the days. Je n'ai jamais autant ri bêtement que lorsque j'étais adolescente. Comme tant d'autres ados, garçons et filles, j'étais insolente, inconsciente, idiote.

Les cinéastes (hommes et femmes compris, pensons à Sofia Coppola) auraient-ils du mal à dépasser l'esthétique telle que la définissait Baudelaire au XIXe siècle ? Lui qui écrivait : "Je ne prétends pas que la joie ne puisse s'associer avec la Beauté, mais je dis que la joie est un des ornements les plus vulgaires, tandis que la mélancolie en est, pour ainsi dire, l'illustre compagne, à ce point que je ne conçois guère (mon cerveau serait-il un miroir ensorcelé ?) un type de la Beauté où il n'y ait du malheur." Un texte certes magnifique, qui n'en établit pas moins une vision bien étroite de la beauté.

Il est amusant de remarquer que dans un autre film projeté à Cannes, La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino, une actrice se plaint lors d'une soirée : "Les rôles féminins ne sont pas intéressants au cinéma". Les teinter plus souvent d'humour serait sûrement une façon d'y remédier. Si Jerry Lewis me lit, ce dont je ne doute pas, je lui suggère de regarder ces deux vidéos de femmes en train de faire les zouaves. Qu'il jure devant Dieu, sa mère ou son chien qu'il ne les trouve pas aussi séduisantes après les avoir visionnées qu'avant. Un modèle à suivre ?

 *Liste des films : Belle épine, Virgin Suicides, L'Apollonide, Le Monde de Charlie, Manon des sources, Madame Solario (en fait je n'aime pas ce film), Martha Marcy May Marlene, American Beauty, Noce blanche, Swimming Pool, J'aime regarder les filles, Twilight, A nos amours.

Publié par Ariane Nicolas / Catégories : Actu

A lire aussi