Zhang Yimou, ce petit cachotier...

Le réalisateur d'Épouses et concubines aurait eu plusieurs vies cachées... Zhang Yimou est accusé d'avoir violé à plusieurs reprises la politique de l'enfant unique, mise en place en Chine au tournant des années 80. Le metteur en scène aurait au moins sept descendants de différentes femmes. Plusieurs quotidiens chinois ont publié cette information après la mise en ligne d'une photo de sa dernière épouse entourée de trois enfants (voici l'image en question). Etant donné ses revenus élevés, Zhang Yimou risque de devoir payer une amende de 20 millions d'euros.

Celui qui a également réalisé Le Sorgho rouge, Le Secret des poignards volants et Hero n'a pas fait de commentaire sur sa progéniture. Mais selon l'AFP (dommage, je ne lis pas le chinois), les internautes ont été nombreux à s'offusquer de ces violations présumées, que seuls peuvent se permettre, selon eux, les riches Chinois. Leur rancoeur est alimentée par le statut solidement établi de Zhang Yimou. Autrefois loué pour des films interdits, le cinéaste de 61 ans est devenu l'un des promoteurs du régime, apportant son concours aux grandes cérémonies officielles, comme les 60 ans de la Chine communiste en 2009 ou l'ouverture des jeux Olympiques de Pékin en 2008.

(Photo : Zhang Yimou lors de la première de The Flowers of War à Pékin, fin 2011)

Publié par Ariane Nicolas / Catégories : Actu

A lire aussi