Comment la presse a accueilli "Jurassic Park" en 1993

Si vous avez vu Jurassic Park au cinéma lors de sa sortie, c'est que vous vous faites vieux. Le film de Steven Spielberg, qui a ressuscité les dinosaures sur "une île au large du Costa-Rica", en 1993, fête ses vingt ans. Pour marquer cet anniversaire, une version 3D de Jurassic Park sort en salles, mercredi 1er mai. Comment la presse française avait-elle accueilli ce film, devenu culte ? Petite revue de presse, pas toujours tendre, trouvée dans les archives de La Cinémathèque française.

 

C'est bien la première fois qu'on voit Spielberg manquer d'imagination (Le Figaro)

 

Le film est dément (Le Nouvel Observateur)

 

Les reconstitutions sont si réalistes et les effets spéciaux tellement saisissants qu'on jurerait que le cinéaste a installé ses caméras dans une réserve (Le Parisien)

 

L'image est laide à pleurer (Le Quotidien de Paris)

Jurassic Park

 

Allez voir Jurassic Park. Ses grosses bébêtes, le popotin de Laura Dern, l'humour et la peur (L'Express)

 

Spielberg a la bonne idée de filmer des dinosaures mais il la vend sous toutes les formes possibles, le film n'étant qu'un produit parmi les autres, pas forcément le plus réussi (Libération)

 

Ordinateur, images de synthèse, Spielberg est un prestidigitateur cosmique. Le cinéma de demain peut désormais tout se permettre (Le Journal du dimanche)

 Jurassic Park

 

On retrouve dans Jurassic park les brusques poussées d'adrénaline, l'humour macabre et la maîtrise technique qui faisaient de Sugarland express ou des Dents de la mer des moments forts (Le Monde)

 

Le suspense apparaît aussi artificiel que les animaux synthétiques (Le Canard enchaîné)

 

En réfléchissant, on peut avoir le sentiment que Spielberg nous délivre ici quelques méditations écologiques sur l'influence de la diététique et le comportement caractériel. Mais ce n'est sans doute que par hasard (Le Figaro)

 Jurassic Park (1993) usa

 

L'humanisme chaleureux de E.T. a cédé la place au désenchantement et à la misanthropie (Le Point)

 

La bonne vieille terreur et l'humour sont au rendez-vous, sur fond de débat scientifique. Les trucages sont admirables (L'événement du jeudi)

 

Soyons ébahis par ces ébats de bestiaux fabuleux dans une nature verdoyante, en nous interrogeant sur l'actualité d'une œuvre hautement symptomatique puisqu'elle allie sans problème apparent une naïveté enfantine et une hypertechnologie de pointe (France soir)

 Jurassic Park

 

Quand les effets spéciaux sont de la partie, c'est Fort BoyardSur la piste de Xapatan et le Trésor de Pago Pago multipliés par mille (L'Humanité)

 

Ce n'est pas un film, c'est une opération de génie (France soir)

 

(Merci @Nico_Gilli pour l'idée d'article)

Publié par Ariane Nicolas / Catégories : Actu

A lire aussi