James Bond : qui boit, qui tue, qui drague le plus ?

Il y a des questions qu'il ne faut pas avoir peur de poser. A quelques jours de la sortie du dernier James Bond, Skyfall (26 octobre en France et dans la plupart des pays d'Europe), The Economist a cherché à établir une typologie des James Bond. Plutôt que de s'intéresser à la géopolitique ou aux bolides à gadgets, l'hebdomadaire s'est demandé : quel James Bond boit le plus ? Lequel séduit le plus les femmes ? Et lequel présente le plus grand danger pour ses adversaires ?

Le résultat est assez surprenant. Je m'attendais à ce que Roger Moore soit le lover, Daniel Craig le killer et tous, à égalité, de gros buveurs. Il n'en est rien. Voici ce qui ressort de leur calcul (ici en graphique), qui se fonde sur une compilation de données publiées sur Bondmovies.com et Jamesbondwiki.com :

• Le plus gros buveur : Daniel Craig. Après Casino Royale et Quantum of Solace, le sixième interprète de James Bond affiche une bonne performance : cinq verres de martini enquillés en moyenne. Un score qui pourrait baisser avec Skyfall : même s'il continue de boire du gin-vodka-lillet, 007 se met en effet à la bière. Tout se perd...

 • Le plus gros tueur : Pierce Brosnan. Son regard de chaton dissimule une grande cruauté. De GoldenEye à Meurs un autre jour, en passant par Demain ne meurt jamais et Le Monde ne suffit pas, Pierce Brosnan a occi en moyenne 19 méchants par film. C'est peu, comparé à Arnold Schwarzenegger ou Sylvester Stallone, mais quand même honorable pour un agent secret qui ne met jamais de baskets.

• Le plus gros dragueur : George Lazenby. C'est la limite d'un tel calcul, effectué sur une moyenne. George Lazenby n'a joué que dans un seul James Bond (Au Service secret de Sa Majesté) mais a tout de même eu le temps de séduire trois conquêtes, ce qui le place en tête des Bond plus gros dragueurs, devant Sean Connery et ses sourcils articulés. Attendons de voir si Daniel Craig arrive à le détrôner avec Skyfall...

Crédits photo : Paul Hackett / Reuters.

Publié par Ariane Nicolas / Catégories : Actu

A lire aussi