"Suicide Squad", "Les Gardiens de la galaxie", "Deadpool"... Comment réussir sa bande-annonce grâce à une bonne musique

Plus que par ses scènes d'action époustouflantes, c'est grâce à sa musique que la première bande-annonce de Suicide Squad impressionne. Le trailer de la super-production de Warner Bros, réalisée par David Ayer (Fury), est entièrement monté sur Bohemian Rhapsody, de Queen. "Les pires super-héros de l'histoire", de Harley Quinn (Margot Robbie) à Deadshot (Will Smith) en passant par le Joker (Jared Leto), y sont présentés, tour à tour, sur fond d'opéra-rock. Ultra-efficace.

A la faveur du montage, les tirs, les explosions et les coups de poing pleuvent au rythme de la musique de Queen. Et ce choix musical, a priori décalé, multiplie les attentes autour du projet de DC Comics, qui devra donc être aussi déjanté que cette bande-annonce s'il ne veut pas décevoir lors de sa sortie en août.

L'utilisation d'un titre des années 1970 pour promouvoir la sortie de Suicide Squad rappelle quand même une autre bande-annonce, qui avait fait son petit effet : celle des Gardiens de la galaxie. James Gunn, le réalisateur, avait choisi d'introduire ses antihéros sur Hooked on a Feeling, du groupe Blue Swede. Un morceau qui a donné le ton cool du film.

La bande-originale hyper vintage des Gardiens de la galaxie, intitulée Awesome Mix Vol.1, n'a pas été pour rien dans le succès du film. Elle a tellement bien marché que le deuxième volet des aventures de Star-Lord, Gamora, Rocket Racoon, Drax et Groot s'appellera même Les Gardiens de la galaxie Vol. 2.

 

Autre exemple de film qui génère une hype très forte en ce début d'année : Deadpool. Les premières images, diffusées au Comic Con de San Francisco (Etats-Unis), avaient enchanté les fans en juillet. Perché sur un pont, au-dessus d'une autoroute, le super-héros au costume rouge sang et aux katanas patiente en écoutant X Gon' Give It To Ya, du rappeur américain DMX, dans son baladeur, avant de sauter dans une voiture et tabasser tous ses passagers. La musique avait été reprise dans le trailer (officiel, cette fois) révélé quelques semaines plus tard :

Bref, pour faire grandir les attentes autour d'un film, la tendance semble à l'utilisation de titres connus — mais un peu oubliés. Il faut dire que tous les films n'ont pas la chance d'avoir une bande originale composée par Ennio Morricone (Les Huit salopards) ou John Williams (Star Wars), dont le génie fait la beauté de la bande-annonce du Réveil de la Force.

A lire aussi