Mitt Romney et sa femme Ann quittent la scène après avoir reconnu la victoire de Barack Obama le 7 novembre 2012 à Boston (Etats-Unis).

Ce qu'il reste des anti-Obama

Un mois après la défaite, le camp conservateur est en pleine recomposition : tandis que l'aile modérée reprend des couleurs, les ultra-conservateurs du Tea Party fulminent. Mitt Romney, lui panse ses blessures. Petit état des lieux en forme d'au revoir pour ce blog consacré à la campagne.

Mitt Romney et sa femme Ann en campagne à Dubuque, dans l'Iowa, le 18 juin 2012. (LARRY DOWNING / REUTERS)

La presse américaine, pas si pro-Obama qu'on le croit

C'est la saison des "endorsements", ces déclarations de soutien officielle des journaux à l'un des candidats. Si plusieurs grands quotidiens soutiennent le président, Mitt Romney peut se prévaloir de quelques jolis coups dans des quotidiens régionaux stratégiques.