Et si l'on supprimait les pièces de un et deux centimes d'euro?

En ces temps d'austérité, il y a une mesure qui permettrait de faire des économies au budget de l'Etat; d'améliorer la vie des français; de préserver l'environnement; Aucun inconvénient, que des avantages. Pourtant, cette mesure ne sera probablement pas mise en oeuvre l'an prochain. Cette mesure, c'est la suppression des pièces de 1 et 2 centimes d'euro.

Un coût élevé et croissant pour les finances publiques

Les pièces de un et deux centimes d'euros sont produites par la monnaie de Paris, achetées par l'Etat au coût de production, et revendues au système bancaire à la valeur faciale des pièces. Problème : les pièces de un et deux centimes d'euro coûtent plus cher à produire que leur valeur. Combien? les informations sont variables. D'après le ministère des finances, en 2005, les pièces de un et deux centimes coûtaient respectivement 4,5 et 5 centimes à produire. Pour une production de 500 millions de pièces, cela implique un coût pour le budget de l'Etat de 20 millions d'euros pour l'année. Une estimation plus récente indique un coût de production de trois centimes pour ces pièces, ce qui, pour 500 millions de pièces produites, signifie une perte d'environ 7 millions d'euros par an pour les finances publiques.

A ce coût direct, il faut ajouter les frais de transport et de stockage dans les banques, chez les commerçants, dans les porte-monnaie, les caisses enregistreuses. Et tous ces coûts risquent d'avoir vocation à croître; même si les espèces ont tendance à être moins utilisées, elles le sont encore beaucoup, et les besoins augmentent avec la croissance économique et la hausse des prix - auquel il faut ajouter le coût croissant du cuivre qui sert à les produire. On se retrouve avec de plus en plus besoin de pièces dont le pouvoir d'achat est de plus en plus faible.

Résultat, nous ne sommes pas ravis lorsque les commerçants nous rendent la monnaie avec ces pièces qui garnissent nos porte-monnaies et dont on n'arrive pas à se débarasser; et nous en stockons de plus en plus. Ces pièces en cuivre finissent par garnir des pots en verre ou des tirelires qui prennent la poussière; les mendiants tordent le nez lorsqu'on leur en donne une; en pratique, cela ne vaut même pas le coup de les ramasser par terre, et elles finissent dans les canalisations qu'elles bouchent, dans les égouts, ou dans la nature : une pollution parfaitement évitable. Supprimer ces pièces conduirait les gens à les rapporter, permettant de recycler les matériaux qui les composent.

Suivre les exemples canadiens, finlandais, hollandais

Pourquoi ne supprime-t-on alors pas ces pièces? Parce que les français auraient le sentiment d'une perte de pouvoir d'achat, persuadés que les commerçants en profiteraient pour arrondir les prix aux 5 centimes supérieurs. Mais outre que cela n'est pas du tout certain sur des marchés concurrentiels, il y a un moyen très simple d'éviter ce problème : pour les paiements par chèque ou carte bancaire, on maintient les prix au centime près, puisque cela ne consomme pas de pièces; pour les paiements en espèces, on arrondit aux 5 centimes les plus proches. Un prix se terminant par 1 ou deux centimes est arrondi à 0; un prix se terminant par 3 ou 4 centimes, à 5. En moyenne, donc, cette opération serait neutre pour le budget des consommateurs et rendrait service à tout le monde, soulagé de ne plus avoir à manipuler ces pièces sans intérêt.

Cette opération serait parfaitement possible dans la zone euro; la Finlande, lorsqu'elle est passée à l'euro, n'a pas souhaité utiliser les pièces de un et deux centimes, et ne les produit qu'en petite série, pour les collectionneurs. Les Pays-Bas en ont fait autant en 2004. Cette année, c'est le Canada qui a décidé de mettre fin à la pièce d'un cent de dollar canadien, économisant au passage 11 millions de dollars. En France, on a bien réussi à faire disparaître le centime de franc en 1980.

Alors pourquoi ne pas faire quelques économies en supprimant ces pièces inutiles? Ce n'est certainement pas la mesure la plus efficace pour réduire les déficits publics; il est probable que des gens se plaindraient, affirmant à tort que la mesure permet aux commerçants de leur faire payer.

Mais ce serait un vrai symbole : le gouvernement qui décide de faire une mesure d'économie budgétaire, uniformément bonne pour l'économie nationale, sans céder à la démagogie et à l'ignorance. Ce n'est après tout, pas si fréquent.

 

A lire aussi

  • http://twitter.com/lnk75 lnk

    Pas sûr que le ratio nombre de gens qui râlent/économie budgétaire soit très favorable... Mais j'aime bien votre dernier paragraphe. 

  • Monsieur F

    L'arrondi se fera systématiquement au niveau supérieur...  Ce genre de mesure ne servira qu'à faire payer plus au consommateur. Les pièces de 1 et 2 centimes bouchent les égoûts, la bonne blague...

  • http://terrabuzz.blogspot.fr/ romu

    "Mais outre que cela n'est pas du tout certain sur des marchés concurrentiels...", c'est une blague non ? Ou alors vous avez vraiment la mémoire courte et avez oublié ce qu'à donner le passage à l'euro.

    Sinon, j'aime bien votre article.

  • Manu_dangelo

    J'ai travaillé un été dans une succursale de la Banque de France à compter les pièces de monnaie (à l'époque du franc). 
    Je peux confirmer que la manipulation et la manutention des sacs de pièces de 5 centimes était la plus pénible (poids, nombre de pièces, engorgement de la machine à compter), et de plus certains des envoyeurs se "laissaient avoir" (probablement plus ou moins volontairement) par des pesetas à la place des centimes. Ca conduisait invariablement à bloquer la machine à compter plusieurs fois par sac et à des différences de valeur entre ce que je comptais et ce que le client transmettait.

    J'imagine sans peine la galère à compter les pièces de 1 et 2 centimes d'euro (même si aujourd'hui il n'y a plus de pesetas pour les petits malins).

  • Valentin

    En Finlande seul le prix final à payer est arrondi, les produits gardent leur valeur X.99.
    À la fin sur l'addition 2 produits pour  3.97 = 3.95 et 3.98 = 4

  • Guy Requet

    2 centimes d'euros = 13 centimes de franc.
    1 bond de 5 centimes d'euros correspond à 33 centimes de franc.
    Je sais bien que le franc n’existe plus, mais cela donne quand même une idée.
    Je pense que cette mesure provoquerait de l'inflation.
    Pourquoi pas supprimer également le 5 centimes tant qu'on y est?
    Plus de pièces "rouges", que des jaunes... 

  • Fred

    Dommage s'ils disparaissent car je m'en sers pour marquer ma balle sur le green !

  • ddttelle

    Pas d'accord pour la suppression des 1 et 2 cts. Je suis sûre que les commerçants s'arrangeraient pour que les prix soient plus du 5 !

  • Philippe Guiducci

    Poussons le raisonnement encore plus loin pour faire encore plus d'économie sur le budget de l'état : Je propose, tant que l'on y est, de supprimer aussi toutes les pièces et on garde que les billets !!
    Et je me pose aussi la question suivante : est -ce que nous avions moins ou plus de pièces avant l'Euro ?

  • Huguetwilliam

    Et, oui, les prix s'arrondiront, sans aucun doute aux 5 centimes supérieurs, et non centimes inférieurs, s'il sont proches de 6,7,  16 ,17,  26,27  36 , 37.... ! (16 cent= 20 , au lieu de 15), donc aucun doute sur l'inflation !
    NIET, à cette suppression !

  • http://catwell.info/ Pierre Chapuis

    Je suis pour la suppression pure et simple de tout prix qui n'est pas un multiple de 5.

    Actuellement les commerçants pratiquent des prix en .99. Soit ils passeront à l'unité supérieure,  soit ils passeront à .95 (plus probable), et dans les deux cas ce ne sera pas plus mal.

  • Denaire

    Coucou les amis,

    arrêtez de délirer et relisez le dernier alinéa...

  • No One

    Si on fait çà, les boulangers (par ex.) : passeront tous leurs baquettes à 1€ (déjà qu'elle est parfois voir souvent à ce tarif). Et dans un deuxième temps, n'auront pas d'autres solution que de très vite la passer à 1.05€ puis 1.10€ (à la moindre excuse qui surviendra : hausse minime du court du blé, etc.). Donc oui, il y aura de l'inflation (au moins sur le pain).

  • Robin Doumerc

    Il y a  aussi l'exemple du Danemark, qui n'ont aucune pièce en dessous de 50cts de couronnes. Aucun des prix en magasin/commerçant n'est arrondi. Et effectivement comme il est écrit dans cet article, l'arrondi ne se fait pas qu'au détriment du consommateur, il m'arrive régulièrement de récupérer de l'argent à la caisse.

  • Herzayd

    Herr Zayd
    Puisque cela a été mis en œuvre dans certains pays est-il possible de savoir si de l'inflation en a résulté ?

  • Adam Valette

    Dans cette hypothèse, un produit aurait 2 prix différents, un en payant en espèces et un autre pour les autres moyens de paiement. Comment les professionnels enregistreraient il cela dans leur comptabilité ?

    • Jfmoyen

      Non, il n'y auraut qu'un seul prix, ce serait le rendu de monnait qui ferait la différence. J'ai vu cette situation en Afrique du sud (qui n'a plus de pièces de 1 et 2 cts de Rand). Les prix sont indiqués au centime près (c'est souvent 4.99, encore plus souvent qu'en France je pense...). Sur l'addition finale, on a donc, par exemple, 21.52. Si on paye en carte de crédit, on paye 21.52; si on paye en cash, la caisse ajoute automatiquement au ticket, et donc à la compta, une ligne de "cash rounding", dans cet exemple de - 0.02.

  • Tizzfitz

    Concrètement, cela poserait problème à la boulangerie... Des baguettes de toutes sortes, dont les prix se distinguent seulement de 2 ou 3 centimes (0.97 / 1€ / 1.03 / 1.05, etc.)... je me demande comment les commerçants géreraient ça avec la suppression de ces pièces.

    • lou42

      très simple au lieu d'une augmentation de 1 ou 2 cts ils feront comme au bon vieux temps du franc à l'euro 1ct =1 euro 

  • Cigron2

    On ne dit pas que depuis l'instauration de l'heure d'été et hiver ça coûte des millions d'euros par an ! Alors qu'on devait faire des économies d'énergie c'est bien le contraire qui se produit ! Alors que ça coûte à tous des millions d'euros pourquoi pas mettre un horaire unique basé sur la nature !
    Les pièces elles certainement qu'elles coutent moins cher que ce que l'on consomme avec les horaires ! merci technocrates savant et Giscard ! 

  • Ruizalfred

    1 cent c'est en fait 6,5 centimes  2cent un peu plus de 13 centimes et bien sûr on arrondirait tous les prix au niveau supérieur et chaque augmentation serait au minimum de 5 cent sur le pain par exemple soit 35 centimes merci l'inflation à la charge unique du consommateur. Je propose que l'on économise sur les émoluments des sénateurs qui ont refusé de voté une diminution de ceux ci contrairement à leurs homologues de l'assemblée nationale. Sans compter l'économie que représenterait la non construction de l'aéroport de Nantes, demandez aux espagnols qui en ont construit un et qui ne sert pas du tout. Et ils en ont nettement moins que nous les Ibères...

  • mayabee

    Encore un manière détournée d'augmenter les prix en arrondissant au(x) centime(s) supérieur(s). Charité bien ordonnée commence par soi-même. Que tous ceux qui nous gouernent commencent à donner l'exemple au lieu de tirer sur les petits contribuables.

  • http://twitter.com/dominominus1er visage pâle

    Non. Je paie mon pain 1,12 euro et je suis très content d'utiliser des piecettes. Des gens manipulent des milliards qui n'existent pas vraiment. Moi, je vis simplement. Pour le pain comme pour la vie, un sou est un sou. Point barre ! Et marre des augmentations faramineuses que sont les arrondis aux dizaines supérieures...

    • lou42

      et quand il te manque le  1ct pour ta flûte le boulanger ne t'en fait pas cadeau tu prends une baguette

  • http://twitter.com/dominominus1er visage pâle

    Je suis très content de payer mon pain 1,12 euro, et d'utiliser des piecettes. Là, je connais la valeur du pain et de l'argent. Je suis systématiquement grugé et malade des augmentations de 5 voire 10 centimes à la fois.

  • Bitonio

    Le français étant un râleur né, voyant des complots partout et pensant (en partie à juste raison) que leurs élites les grugent, quel est le coût politique d'une mesure pareille ??? Alors que Hollande n'a pas la cote, si une réforme pareille est lancée, les complotistes de toute sorte, vont fleurir sur internet pour dire qu'ils sont ruinés par cette mesure. Et que la baguette de pain a augmenté d'une manière foudroyante.

  • Eliane Gaire

    Je trouve que le gouvernement cherche toujours à faire des économies sur notre dos : moi je paie en liquide (billets et monnaie) tous les petits achats. Le paiement par carte bleue a un coût pour les commerçants, et les banques facturent des frais si l'on utilise trop de chèques. Mais peut-être est-ce pour revendre le cuivre de ces piècettes vu le prix du kg de cuivre... D'autre part, vous rappelez que les pièces de 1 et 2 cts de francs ont été supprimées. Mais l'euro est passé par là. Nos revenus ont été transformés en euro ; les prix aussi, mais après avoir été stables pendant 6 mois, ils ont flambé. Et notre pouvoir d'achat ne fait que baissait, et très vite. Alors laissez-nous les centimes et faites les économies que vous aviez annoncées entourées de beaucoup  de publicité : baisse du revenu du chef de l'Etat et de ses ministres de 30 %. Non seulement cela n'aura pas lieu (anticonstitutionnel !), mais en plus le nombre de ministres a augmenté. Alors MM. qui nous gouvernez, modifiez les lois, supprimez certains de vos avantages comme l'indemnité de chauffage et autres primes, limitez les cumuls vos salaires et avantages en nature de toute sorte, plafonnez vos revenus... Bref serez-vous la ceinture comme nous ; vous serez  plus crédibles. Attention la rue gronde.... Bientôt les citoyens descenderont dans la rue parce qu'ils n'en peuvent plus !

    • http://www.facebook.com/pascal.charpentier.370 Pascal Charpentier

       Il est vrai que les salaire des élu(es) a baissé de 30/100 ce qui n'est pas assez on pouvez aller jusqu'a 50/100,sans problèmes,et il y a beaucoup trop d'élu(es) qui ne servent a rien et qui profitent des nombreux avantages qui non plus lieu d'etre !

  • marcube

    ... et si nous supprimoins les cheques et cartes?

    Rappellez vous combien gagnent les banques chaque année sur les moyens de paiement.
    Tout cet argent, plusieurs milliards reversés a Visa, Mastercard a tous les niveaux, aux cartes privatives et aux banques sur ces frais.....

    Ces plusieurs milliards, ce sont les consommateurs au final qui les payent. De combien aurions nous pu baisser les prix si ces prelevement imposés n'existaient pas?

    PAYER AVEC DES PIECES ET DES BILLETS, UNE PREDATION ECONOMIQUE QUI  ECHAPPE AUX BANQUES.

    Et pour une fois, l'etat prefere que tout soit controlé, avec les banque c'est le cas.
    La liberte et la democratie exige aussi que la monnaie echappe a la traçabilité intrusive que ne permettent pas les paiement en liquide. Pourquoi croyez vous que l'etat interdise tout paiement superieur a 2300 euros?

  • Mitso51

    " Parce que les français auraient le sentiment d'une perte de pouvoir d'achat, persuadés que les commerçants en profiteraient pour arrondir les prix aux 5 centimes supérieurs. Mais outre que cela n'est pas du tout certain sur des marchés concurrentiels... ". je n'ai pas d'ouvre-boîte pour ouvrir ma conserve de cassoulet:je fais l'hypothèse que j'en ai un. dans votre exemple qui suppose une compensation des arrondis à O.O5 près, pas besoin d'être économiste pour comprendre que les entreprises sont davantage faiseurs de prix que preneurs quelque soit l'intensité concurrentielle, et ne se gêneront pas de placer le prix au centime permettant d'arrondir au 0.05 supérieur. dérisoire? sans doute à terme , mais l'argument concurrentiel aurait pu être évité. 

  • unchou7unchou

    Combien l'état a fait d'économie avec la disparition du franc grâce aux billets et pièces qui n'ont pas été échangés et par la fabrication au rabais des pièces de 1, 2, 5 cents de très mauvaises qualités qui permettent à ceux qui les fabriquent de s'en mettre plein les poches.En fait ce serait vraiment une augmentation déguisée des prix visant les plus pauvres pour qui un cent c'est un cent. Comme quoi on aura tout vu en peu de temps avec un gouvernement de "Gôche" : à vomir !!!

  • GENIA

    Et bien moi je suis bien contente de payer avec ces petites pièces lorsque le porte monnaie commence à gonfler ! Il n'y a plus que les pauvres qui sont contents de vider leur tire-lire ?
    Et puis, les Mendiants sont aussi bien content de les récupérer.............

  • Moose

    L'argument du prix cuivre ne tient pas, ces pièces étant composées à plus de 99% d'acier. Le cuivre est un simple plaquage fixé par électrolyse.