Débouté

Vendredi le Tribunal de Grande Instance de Paris a débouté la Fédération CGT de la Métallurgie qui avait engagé une procédure contre le PSE (Plan de Sauvegarde de l'Emploi) de PSA.

Le PSE qui a déjà reçu l'aval d'une majorité de syndicats doit être définitivement validé demain. Un plan social qui doit entraîner au total 11 000 suppressions de postes dans le groupe et la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois.

Le TGI (Tribunal de Grande instance) de Paris n'a pas retenu  les arguments plaidés par Maître Dufresne Castets, l'avocate de la CGT.

Au nom de la CGT, l'avocate contestait l'insuffisance du volet social de la restructuration arguant du fait que "le plan de reclassement de PSA n'engage pas fermement le groupe à assurer l'avenir de ses salariés sur le départ, beaucoup trop hypothétique" selon elle. Le tribunal ne l'a pas suivie.

Sur les marches du palais de justice aux côtés du délégué CGT, Jean Pierre Mercier, Maître Dufresne Castets annonce qu'elle fera appel de cette décision.

 

 

 

Publié par Francine Raymond / Catégories : Actu

A lire aussi