Kash, le rappeur de PSA, sort son disque

 
5h du matin, Paris s'éveille. Kash s'est levé tôt encore plus tôt que pour aller à l'usine. Aujourd'hui est un grand jour. C'est la sortie de son premier album "Activiste". Il est venu avec ses copains pour coller un peu partout dans les couloirs du métro parisien des "CD Démo". Une minute de chaque morceau de l'album. Juste de quoi donner envie. c'est lui qui a eu l'idée. Un millier d'exemplaires : "On a tout fait à la main, on les a gravé, fait les petites étiquettes pour les CD, c'était interminable".

6

Franck, alia Kash Leone, ouvrier et rappeur est un garçon organisé. Il partage méthodiquement sa vie entre la musique, sa passion et l'usine, son gagne pain. 10 ans passé à PSA à faire le moniteur sur la chaîne de montage ça donne des méthodes de travail.

 "Ça ne peut pas durer" est bien sûr le titre phare de cet album. La chanson composée au lendemain de l'annonce  de la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois. Ce 12 juillet 2012, Franck n'est pas prêt de l'oublier. Le désarroi des ouvriers : "Certains pleuraient, d'autres ne pouvaient plus parler, j'en ai même vu se griffer" se  souvient-il.  Il a pris sa plume et il a mis des mots sur cette douleur. "Tristesse, colère, inquiétude, sacrifices, déprime...bien sûr qu'il y a malaise quand ils parlent de reclassement, écran de fumée aussi dangereux qu'un gaz d'échappement" chante-t-il. Le clip tourné avec les ouvriers de l'usine a fait le buzz sur internet.

Ce premier disque de Kash, c'est aussi 14 autres titres. Il a tout fait, la musique, les paroles. L'album a été enregistré dans la cave de la maison de ses parents à Aulnay, transformé en studio.

Des mots, toujours des mots qui font souvent mouche. "Sur la planète c'est le bordel comme dans le sac d'une femme on tente d'y faire un tri mais quand on s'y perd c'est le drame" ainsi commence  son titre  "Jusqu'au dernier souffle". Ce qui fait dire à  son complice, Sébastien, lui aussi ouvrier à l'usine PSA d'Aulnay : "Franck, c'est quelqu'un de conscient, il continuera à faire du rap, à dénoncer tout ce qui déraye en France et en ce moment il a de quoi faire".

Après l'opération collage, Kash est attendu dans une émission radio. "Il y a de fortes chances qu'on parle  de PSA, de la grève tout ça comme d'hab'" explique Franck. En effet, il y a de fortes chances.

 

 

 

 

 

 

 

Publié par Francine Raymond / Catégories : Actu / Étiquettes : Franck, Kash

A lire aussi