Le PSE en justice

C'est Maître Dufresne Castets, qui assigne, aujourd'hui, PCA (Peugeot Citroën Automobile) devant le Tribunal de Versailles ((Yvelines) pour  "insuffisance du Plan de Sauvegarde de l'Emploi" au nom de la Fédération CGT de la Métallurgie. Une nouvelle action en justice alors que le syndicat SUD a déjà demandé l'annulation du PSE, l'assignation a été renvoyé le 2 avril prochain devant le TGI (Tribunal de Grande Instance) de Paris.

En effet, Maitre Dufresne Castets, devant le Tribunal de Versailles aujourd'hui, met en cause "la sincèrité " du PSE (Plan de Sauvegarde de l'Emploi) en passe d'être validé à PSA et approuvé par la majorité des syndicats du groupe.

Un plan social qui doit entraîner au total 11 000 suppressions de postes et la fermeture de l’usine d’Aulnay, en Seine-Saint-Denis.

"Elle ne demande rien d'extraordinaire, la CGT juste  que les règles soient respectées" explique l'avocate.

Dans son assignation, Maître Dufresne Castest relève que le plan de sauvegarde de l'emploi du constructeur automobile est, selon elle, trop complexe et pas assez engageant pour l'employeur. "Tout le plan de reclassement est hypothétique car les salariés sont sans cesse candidats dans ce plan, être candidats ça ne veut pas dire reclassement, ce n'est pas une solution concrète, ferme c'est une éventualité  et un plan de reclassement ce n'est pas cela" plaide l'avocate avant de conclure, "la loi demande quelque chose de beaucoup plus précis".

On se souvient que Maîte Dufresne Castets avait notamment défendu les ouvriers de Moulinex et de Continental. Elle se définit volontiers comme l'avocate des salariés. Cette spécialiste du droit social a longtemps travaillé aux côtés du nouveau secrétaire général de la CGT, Thierry Le Paon. Nous l'avons rencontrée hier après midi dans son cabinet à Paris.

 

 

 

 

 

 

 

Publié par Francine Raymond / Catégories : Actu

A lire aussi