Trois raisons de ne pas regarder la nouvelle saison de "X-Files"

“Tu tuuu tu tuuuuuu tu tuuuuuuuuuuuu”. C’est avec cette musique de générique que la France découvre, en 1994, les premiers épisodes de la série Aux frontières du réel. Un rendez-vous hebdomadaire qui tiendra en haleine pendant neuf ans, sur M6, tous les conspirationnistes et autres fans de phénomènes paranormaux. Plus connue sous son titre original, X-Files est une compilation d’enquêtes menées par deux agents du FBI, Fox Mulder (David Duchovny) et Dana Scully (Gillian Anderson). Leur spécialité : rouvrir les dossiers non résolus (classés X) pour cause de bizarreries surnaturelles. Plus qu'un job, une vraie passion pour l’agent Mulder, convaincu qu’une vie extraterrestre existe depuis le mystérieux enlèvement de sa petite sœur.

Jeudi 25 février, après douze ans d’absence, X-Files revient en France, toujours sur M6, pour une mini-série de six épisodes. Un retour longtemps espéré par les fans qui risque malheureusement de ne pas combler leurs attentes. Pop Up’ (qui a regardé l’intégralité de cette dixième saison) vous dit pourquoi vous ne devriez peut-être pas vous risquer à réouvrir ces dossiers.

(Si vous avez malgré tout l’intention de visionner ces épisodes, nous vous conseillons d’arrêter maintenant votre lecture afin d’éviter quelques spoilers mineurs)

1Parce que les dialogues sont aussi mauvais que les acteurs

"Uber ?", demande l’agent Scully à Mulder, qui descend d’une voiture. "Auto-stop", lui répond l’intéressé. C’est donc par ce dialogue, d’une rare indigence, que se déroulent les retrouvailles d’un des couples les plus iconiques de la fiction télévisée, après douze ans d’attente (on préfère oublier les deux films de la franchise réalisés en 1998 et 2008). Ajoutez à cela un bref flashback en 1947 à Roswell (mégasurprise), et voici comment X-Files reprend. On tremble déjà, et ce n’est pas pour les bonnes raisons.

Dialogues lourdingues ("Les extra-terrestres n’ont pas trouvé cet endroit. Comment avez-vous réussi ?") et jeux d’acteurs pathétiques, le pilote de cette mini-série est un désastre. David Duchovny sous Xanax semble ne pas savoir ce qu’il fait là. Et du coup, nous non plus. Le planning chargé des deux acteurs principaux est peut-être en cause. A la tête de leurs séries respectives (Aquarius et The Fall), Duchovny et Anderson semblent avoir bien du mal à retrouver l'alchimie d’antan. Bonne nouvelle, ça s’améliore un peu dans les épisodes suivants, mais seulement sur ce plan particulier. 

2Parce qu’elle fait table rase des saisons précédentes

Si comme beaucoup, vous vous êtes tapés les deux cents épisodes et des poussières des aventures de Mulder et Scully au pays des aliens, sachez que vous avez juste perdu votre temps. Quelques minutes après le début du pilote, Mulder a ENFIN son épiphanie. Evidemment, les extra-terrestres existent (tout le monde le sait, voyons).

X-Files-S10E037

Et voici donc, mesdames et messieurs les spectateurs (vous entendez les gros sabots qui approchent ?) le nouvel arc narratif. Les méchants, ce ne sont pas les extra-terrestres (qui sont en fait des êtres plutôt "friendly"), mais les humains (qui travaillent dans une multinationale vraiment puissante et vraiment méchante) qui leur ont piqués leur technologie. Et ces salauds font un truc vraiment dégueu, ils volent les fœtus dans le ventre des femmes enceintes. Pourquoi ? Il faudrait une onzième saison pour le savoir et pas sûr que cela en vaille la peine.  

3Parce qu’on dirait une parodie de "X-Files"

Ce générique inchangé aurait dû nous mettre la puce à l'oreille. Chris Carter est bien décidé à nous faire croire qu’il ne s’est pas passé douze années depuis le dernier épisode. Comme Mulder, il veut "profondément y croire" et surtout nous convaincre en transformant le 209e épisode de la série en compilant jusqu'à l'absurde tout ce qui a fait son côté culte.

On retrouve donc, dans le désordre, l’huile noire, le poster "I Want to Believe", les faisceaux de lampes torches dans la nuit, les éclairs de lumières éblouissants et évidemment, le retour de l’homme à la cigarette. Ajoutez à cela, comme le note Variety, "un concentré de sous-topics Reddit" que seuls les amoureux des conspirations en tout genre comprendront. On y parle, en vrac, de la Zone 51, de l’élément chimique 115, alias Ununpentium, d’énergie toroïdale, de cage de Faraday, de jackalops ou encore du 11-Septembre. Vous ne comprenez rien ? C’est normal.

Le pire est à venir. Quand l'animateur télé Jimmy Kimmel parodiait, il y a quelques semaines, X-Files, on ne se doutait pas qu'il prédisait l'avenir. Le troisième épisode de cette dixième saison marque une rupture en adoptant un ton complètement parodique. Mulder devient le sceptique du binôme tandis que Scully le pousse à croire à un monstre tellement kitsch qu'on en reste pantois. C'est presque drôle et ce troisième degré aurait pu être une piste pour cette nouvelle saison s'il avait été pleinement assumé.

Malheureusement, il n'en est rien et ce décalage comique n'est pas vraiment exploité par la suite (l'épisode quatre est même franchement grave). On oscille en permanence entre grand-guignol et mauvais goût. Chris Carter ne sait plus où il va. Ses acteurs non plus. Du coup, on vous conseille plutôt d'attendre la seconde partie de soirée que M6 consacre aux dix meilleurs épisodes de la saga, sélectionnés par Carter himself. La vérité est ailleurs mais certainement pas dans cette nouvelle saison.

X-Files saison 10, diffusion sur M6 à partir du 25 février à 20h55.

X-Files, l'intégrale des neuf premières saisons agrémentée de nombreux bonus exclusifs est disponible en blu-ray (Twentieth Century Fox), environ 140 euros.

A lire aussi