"X-Files" : ce que nous révèle la première vraie bande-annonce

Enfin. Après la diffusion de courts teasers ces dernières semaines, la Fox s'est décidée à nous montrer du concret sur la série la plus attendue en 2016.

Diffusée mardi 29 septembre, la première longue bande-annonce de cette nouvelle mini-saison de X-Files (six épisodes), qui débutera le 24 janvier 2016 aux Etats-Unis, est une mine d'informations sur ce qui nous attend. Pop Up' vous livre, en gif, les principaux enseignements à en retenir.

Une mise à jour de la technologie

Déjà, on note d'emblée la volonté de passer l'éponge sur le caractère rétro de la série culte des années 1990. X-Files a certes assez tôt parlé de technologie et de numérique (notamment de hackers et de machines capables de se retourner contre l'homme), mais elle reste pour beaucoup la série dans laquelle Dana Scully demande à quelqu'un "d'appeler internet". Une erreur de traduction, d'accord, mais un coup dur pour la crédibilité de la série (du moins, pour les Français) lorsqu'il s'agit de traiter du web.

Du coup, les premières images du teaser sont archi 2015, avec des satellites et des écrans (hologrammes et tactiles, vraisemblablement). Plus loin, on parle carrément d'écoutes et de vidéosurveillance. Dans l'actu, quoi.

L'armée, toujours inquiétante

Dans X-Files, les militaires (ces cachotiers qui font je-ne-sais-quoi derrière les portes blindées de la zone 51) sont omniprésents. Mais cette fois, la bande-annonce enchaîne sur des scènes de guerres et d'émeutes aux looks réalistes, plus connotés "JT" que "ET". En revanche, à la 17e seconde, le premier plan typiquement X-Filesien apparaît : des hommes en uniforme, de nuit, lampe torche à la main, paumés dans le désert. En arrière-plan, une silhouette en costard, chapeau sur la tête, se dessine. Enfin, du mystère !

Les extraterrestres gardent la main

Comme dans le générique de sa version 90's, le teaser présente une main, paume ouverte, au centre de l'écran. Un flash très court, tel un clin d'œil aux visuels incontournables de la série (sérieusement, qui a compris ce que venait faire cette main à la phalange rouge dans le générique ?).

L'accouchement super chelou

Une voix explique : "Ils utilisent une technologie extraterrestre que le gouvernement a caché pendant soixante-dix ans." A l'écran, on aperçoit une étrange seringue, sur le point d'être plantée, on l'imagine, dans le corps d'un innocent captif, puis un étrange bébé tout gluant, vraisemblablement mis au monde "à l'alien". Classique.

Mulder est toujours cool

On devine qu'un officiel (agent du FBI ?) vient solliciter en dernier espoir l'expert qu'est Fox Mulder, sans doute mis (encore) au ban du "bureau", en raison de ses méthodes peu orthodoxes et de sa propension à parasiter les autorités. Bonne nouvelle, lorsqu'il ouvre sa porte, il n'arbore par la barbe que portent quasi-systématiquement tous les flics et héros provisoirement retraités du petit écran. Non. Au lieu de ça, le voilà qui apparaît nonchalant et lunettes de soleil sur le nez "like it's 1996".

Scully est toujours canon

Même chose pour Scully, qui soupire avant de décrocher son téléphone sur lequel apparaît le nom de Mulder. Dans sa tête, elle se dit : "Qu'est-ce qu'il a bien pu encore faire..." Elle sait que son ex-partenaire est capable de se mettre dans les galères les plus sombres. Comme d'habitude, Dana la scientifique rationnelle s'adresse à Fox avec une voix située entre tendresse et agacement, ce qui laisse entendre que leur relation n'a pas bougé d'un poil.

Le bureau est de retour !

Quelle émotion de revoir le bureau abandonné de Mulder et Scully, bien planqué dans les sous-sols du FBI. Clin d'œil touchant à la série, les meubles ont été balancés, mais les crayons que Mulder a la fâcheuse tendance à jeter au plafond lorsqu'il glandouille (et cogite) n'ont pas bougé. Le poster "I Want to Believe", lui, gît au sol. Irremplaçable, c'est Skinner, le supérieur de Fox et Dana, qui conduit l'ex-agent dans ce lieu chargé d'histoire.

Scully s'inquiète toujours autant pour Mulder

"J'ai déjà vu ça, tu t'enflammes, tu penses tenir une piste, que tu peux sauver le monde !" Décidément, Scully aura passé toute sa vie d'adulte à raisonner Mulder. Là encore, elle tente de calmer les ardeurs de son coéquipier. Comme dans à peu près tous les épisodes de la série.

Le gimmick de la lampe torche

Mulder et Scully, filmés en contreplongée, baladant le faisceau des lampes les plus puissantes jamais conçues par l'homme dans un couloir sombre : voici une image qui résume à elle seule toute la série.

"L'homme à la cigarette" renaît de ses cendres

La cigarette évoque, bien sûr, "l'homme à la cigarette", personnage-clé de la mythologie X-Files. Au cœur du complot auquel croit Fox Mulder, cet homme mystérieux fait une apparition tout aussi énigmatique à la fin du teaser. Assez pour nous persuader que la série reprendra bien cette trame, selon laquelle un complot vise à mettre en place la colonisation de la Terre par des extraterrestres.

- Marie-Adelaide Scigacz

A lire aussi