Pourquoi vous allez adorer "Until Dawn" (même si vous n'aimez pas les jeux vidéo)

“Ce jeu auquel vous jouez… Vous comprenez qu’il ne vous fait pas du bien ?” On ne sait pas très bien à qui s’adresse l’énigmatique personnage à la fin du prologue d’Until Dawn, mais on comprend le caractère prophétique de son message. Les premières minutes de cette expérience vidéoludique ont déjà mis notre cœur à rude épreuve et la perspective de passer une nuit entière dans un chalet perdu dans la montagne nous rebute autant qu’elle nous fascine.

Allons-nous sortir indemne de ces heures passées en compagnie de huit adolescents que l’on va contrôler à tour de rôle ? Réunis pour une nuit de fête, un an après la disparition de deux de leurs amies, ces jeunes gens naïfs vont progressivement basculer dans un cauchemar éveillé. Dans ce film d’horreur interactif, c’est à vous de faire les bons choix pour que tous survivent jusqu’à l’aube (“until dawn” en VO). Un challenge ultra motivant qui saura captiver même les plus réfractaires aux jeux vidéo traditionnels. Pop Up’ vous explique pourquoi.

Parce que ça parle aux fans de séries télé

Et si la meilleure série d’horreur du moment était un jeu vidéo, se demandent Les InrocksDécoupé en dix épisodes, Until Dawn a été effectivement conçu comme une saison de série télé. Introduit par le traditionnel “Previously on”, chaque épisode ne dure qu'un peu moins d'une heure. Un avantage évident à l’heure où des jeux aussi chronophages que Metal Gear Solid 5 : The Phantom Pain ou The Witcher 3 : Wild Hunt demandent au joueur une disponibilité totale pour profiter des dizaines d’heures de jeu à sa disposition. Dans Until Dawn, on peut jouer un épisode par soir (la nuit prolonge l'expérience immersive) sans rien perdre de l’histoire. Ces petits formats (disponibles également en vostfr), plus adaptés à nos vies actives, permettent en outre de souffler un peu face à la tension dramatique insufflée crescendo.

Parce que les handicapés de la manette vont pouvoir s’éclater

Le gros avantage d’Until Dawn, c’est son gameplay ultra simple qui repose sur un système de choix basiques, à base de déplacement du joystick (pour choisir d’aller à droite plutôt qu’à gauche), au moyen de QTE (Quick Time Event) ou en utilisant (plutôt à bon escient) la fonction gyroscopique de la manette Dualshock 4. Until Dawn ne demande aucune compétence particulière, hormis une concentration sans faille. Et ne vous laissez pas bercer par les cinématiques. Reposant sur le fameux “effet papillon”, un choix qui s’avèrera critique peut surgir au moment où l’on s’y attend le moins. Ne laissez pas votre portable vous distraire.

untildawn_psxscreeens_0004

Parce que c’est une expérience que l’on peut partager

Sortez les pop-corn. Si Until Dawn fait partie des jeux les plus streamés et visionnés sur YouTube, c’est aussi parce qu’il n’est pas nécessaire d’être le joueur pour apprécier l’expérience. Comme un film que l’on regarde en famille (attention, le jeu est tout de même interdit aux moins de 18 ans en raison de certaines scènes vraiment gore), on prendra un malin plaisir à regarder un joueur évoluer dans cette histoire macabre, réalisant ainsi sous nos yeux une honorable série d’épouvante.

until-dawn-jeu-944160

Parce que les cinéphiles vont se régaler

Hommage au slasher, ce sous-genre cinématographique de film d’horreur qui met généralement en scène un tueur psychopathe épris de jeunes gens aussi beaux qu’innocents, Until Dawn aurait aussi bien pu être sous-titré “Souviens toi l’hiver dernier”. Les fans de Saw et autres Scream se délecteront de toutes les références inoculées dans ce milk-shake d’hémoglobine géant interprété, entre autres, par Hayden Panettiere (Heroes) et Rami Malek (Mr. Robot). Mais, si vous pensez en connaître toutes les ficelles scénaristiques, ne criez pas victoire trop tôt. Vous pourriez devenir plus vite qu’à votre tour le gourdiflot qui ouvre une trappe pourtant peu engageante. Et en payer immédiatement le prix.

Until Dawn est développé par Supermassive Games et disponible exclusivement sur console PlayStation 4, environ 60 euros. 

A lire aussi