Blanquer: "la charnière républicaine" de Macron pour 2022?

Jean-Michel Blanquer et Emmanuel Macron, le 19 juin 2019 Crédit : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Quelle place pour Jean-Michel Blanquer dans la campagne présidentielle si Emmanuel Macron se représente en 2022 ? « Il veut être la charnière républicaine » du président confie l’un de ses plus proches. « S’il peut avoir une plus-value ce sera du côté du programme » renchérit un autre. Un rôle central, pas question de se limiter à son seul secteur de l’Education, il s’investira bien plus largement. Sa conviction : « le régalien sera au cœur de la campagne au sens d’une recherche d’un avenir collectif » décrypte son entourage. « Le mot République peut paraître distant mais il a des conséquences très concrètes. Il veut être porteur de cela tout comme sur la laïcité » explique son équipe qui estime qu’il a « contribué à ce que le logiciel d’En Marche se recentre sur ces questions-là ». En décalage avec une partie de la majorité qui le cible régulièrement ? Avec certains députés peut-être concèdent ses proches, avec la base du mouvement certainement pas : « Chaque fois qu’il a pris une position sur la laïcité, il a été soutenu par les militants ce qui a bien montré la différence avec les parlementaires ».

"Un soldat qui jouera le rôle du parti"

 

Décrit par ses soutiens comme « un soldat qui joue le rôle du parti » Jean-Michel Blanquer va continuer de s’investir dans La République en Marche et pourquoi pas dans la sélection des futurs candidats aux législatives : « Certains députés ont été macronistes deux semaines le temps de se faire élire et l’ont oublié ensuite » tacle l’un de ses conseillers. « Il faudra être plus vigilant en 2022 ».

A lire aussi: