La rédaction de France 2 n'est pas en guerre

Depuis quelques jours je suis submergé de courriels motivés par le conflit israélo-palestinien. En d'autres circonstances le médiateur ne pourrait que se réjouir de cet afflux exprimant la pluralité des points de vue.
Malheureusement, dans ce cas précis, la plupart des courriels ont une teneur (impubliable) d'une violence inquiétante. Ils montrent une véritable haine à l'encontre de ceux exprimant des avis différents et particulièrement contre la presse. La comptabilité des invectives venant d'un camp ou de l'autre pourrait permettre de conclure à l’équité si elle n'était pas si inquiétante.
Comme dans tous les conflits la situation est complexe, et les journalistes, ceux de France 2 comme les autres, essaient de remplir leur mission d'information avec rigueur et honnêteté. Cela n'empêche pas, parfois des erreurs mais en aucun cas des manquements à la déontologie et plus largement à la morale.
Il n' y a ni messages ni intentions cachés. Les journalistes ne sont pas en guerre, ou plutôt la seule qu'ils mènent est celle de l'information.
Nicolas Jacobs
Médiateur de l'information de France 2

Related Posts:

  • No Related Posts