NE COUPEZ PAS!

QUESTION: La France est un pays de libre expression. il est très dommage de voir encore à. l'heure actuelle de la censure vis a vis d'une revendication sur un sujet. Nous avons a peine aperçus que c'était les intermittent du spectacle.
Cela est navrant, et très dommage de votre part, sachant en plus que c'est le service publique. @Aurélien C.

RÉPONSE: La quasi-totalité des courriels que je reçois depuis hier soir est favorable aux manifestants (des intermittents du spectacle) ou plus exactement défavorable à la décision prise par les responsables du journal télévisé de 20h. "Je ne suis pas d'accord, écrit un téléspectateur, de couper le journal parce que des manifestants se présentent devant les caméras. Les téléspectateurs ont le droit de voir tout. Même les problèmes!"  Le mot de censure est souvent employé dans les courriels comme cette téléspectatrice qui estime "qu'il est inadmissible de couper. Les gens ont le droit de protester". C'est évident, le droit de protester et de manifester fait partie des fondamentaux de notre démocratie. Mais peut-on le faire abruptement dans un JT ? La direction de l'information de France 2 à répondu hier soir par la négative mettant entre autre en avant l'obligation faite par le cahier des charges de France Télévisions de maîtriser l'antenne. Il est vrai qu'un journal télévisé n'est pas une tribune d'expression directe mais un travail journalistique assurant en particulier des choix éditoriaux et une mise en perspective des évènements. Il est bien sûr très désagréable d'interrompre ainsi une émission et d'être suspecté de censure, mais chacun comprendra qu'il n'est pas envisageable d'ouvrir les plateaux de télévision à tous les protestataires. En ce qui concerne les intermittents,  la rédaction de France 2 à consacré, au mois de mars, plusieurs sujets consacrés à leur statut et au projet de réforme de celui-ci.

Related Posts:

  • No Related Posts