L'élection du Pape

QUESTION: Je tiens à vous faire part de notre exaspération devant le temps consacré au nouveau pape. Une télévision de service public dans un pays laïc avec séparation des pouvoirs n'a absolument pas à faire la promotion de ce qui demeure pour une grande majorité de la population, une mascarade d'un autre siècle. C'est insupportable !
Lilianne R.

REPONSE: Vous n'êtes pas la seule, madame, à faire part de votre mécontentement. Les courriels ayant un contenu similaire affluent depuis plusieurs jours.  A  chaque fois le même argument: la France est un Etat laïc donc le service public doit s'en tenir à une sorte de service minimum lors de l'élection d'un nouveau pape. Est-ce un bon argument? J'en doute. Le rôle d'un média, public ou privé, est de rendre compte de l'actualité. Et l'élection d'un nouveau pape  est une information importante. Il sera le chef d'une église qui représente plus d'un milliard de personnes. Ne pas en parler est difficile à imaginer, en parler ne veut pas dire en faire la promotion. Quel temps consacrer à cet évènement? Beaucoup moins estiment la plupart de ceux qui m'écrivent. La question mérite réflexion. En faire peu, en faire beaucoup? Il est est vrai que les médias dans leur ensemble privilégient de plus en plus la deuxième solution.

Related Posts:

  • No Related Posts