Pourquoi trouve-t-on que "le temps est lourd"?

"Qu'est ce qu'il fait lourd !" Voilà une phrase que l'on entend assez souvent. Ce "temps lourd", on le retrouve essentiellement en été, mais aussi parfois au printemps et en automne. Certes, cette impression d'ambiance inconfortable est très subjective et dépend de multiples facteurs qui nous environnent (une pièce exposée plein sud, un appartement au rez-de-chaussée ou dernier étage, les habits que nous portons, notre préférence personnelle pour le froid ou la chaleur, etc.). Or, le "temps lourd" n'est pas qu'une impression, il est désormais une réalité mesurée. Explications.

Chaleur et humidité = inconfort pour tous

L'impact des fortes chaleurs sur notre corps dépend en grande partie du taux d'humidité dans l'air. Cette sensation d'inconfort provient en fait de l'importance de la transpiration du corps. Nous perdons, en moyenne, 1 300 g d'eau par jour, l'essentiel par la peau, le reste par les poumons. L'eau qui s'évapore permet à notre corps de se refroidir. C'est le même procédé que pour un linge qui sèche.

Or, quand le taux d'humidité dans l'air est très important, nous suons à grosses gouttes, mais cette sueur ne s'évapore plus, et notre corps n'arrive plus à évacuer la chaleur. D'où la sensation de temps lourd.

Bref, plus la chaleur est humide, plus nous éprouvons une impression de "mal être". Une chaleur sèche en revanche est parfaitement supportable.

 Quid "humidex" ?

Non, ce n'est pas le nom d'un médicament mais bien un indicateur météorologique. L'humidex est en fait un indice qui renseigne sur les effets combinés de la chaleur et de l'humidité. Pour mieux comprendre, prenons deux exemples :

Imaginons qu'il fasse 27°C. Mais le taux d'humidité atteint 90% ! Après un savant calcul, on arrive à un humidex de 39. 39 n'est qu'un indice qui vous renseigne sur le risque d'inconfort. Plus l'écart est important entre la température mesurée sous-abris et l'indice humidex, plus l'inconfort sera maximal.

Imaginons cette fois-ci qu'il fasse 35°C à l'ombre mais avec un taux d'humidité qui ne dépasse pas les 20 à 25%. Cette fois-ci l'humidex ne dépassera pas 37.

Autrement dit, une température de 35°C avec très peu d'humidité sera certainement (et paradoxalement, a priori !) plus supportable que 27°C et un taux d'hygrométrie maximal.

Le tableau humidex ci-dessous vous indique le confort physiologique en fonction de la température et de l'humidité.

Publié par matthieuwa / Catégories : Actu

A lire aussi