Inondations sur le Nord-Pas-de-Calais: suite et fin pour 2012

Depuis dimanche, Météo France a placé en vigilance orange deux cours d'eau du Nord et du Pas-de-Calais: la Lys et l'Aa (fleuve côtier).

Nous allons essayer de comprendre pourquoi, depuis plusieurs semaines, des inondations à répétition se produisent sur la région du Nord-Pas-de-Calais.

L'automne 2012 a été - c'est le moins que l'on puisse dire - copieusement arrosé sur cette région. À Boulogne-sur-Mer, il est tombé entre le 1er septembre et le 30 décembre, 649,6 mm ! Ce lundi 31 décembre, il a encore plu, comme si cela ne suffisait pas... Autrement dit, il est davantage tombé de pluie à Boulogne-sur-Mer en quatre mois qu'à Toulouse... sur toute l'année. A Toulouse, où d'ailleurs le cumul annuel des précipitations s'élève à 434,1mm, seulement.

Si le mois de décembre a été moins pluvieux que le mois d'octobre sur le sud de la région, les pluies ont cependant été encore largement supérieures à la moyenne à l'ouest d'une ligne Tourcoing - Auxi-le-château (carte ci-dessous).

Ces pluies - bien qu'ayant provoquées pas mal de débordements de cours d'eau - n'en sont pas moins une bonne nouvelle pour les eaux souterraines qui ont pu se recharger. Comme l'indique le bulletin de situation hydrologique de la DREAL Nord-Pas-de-Calais (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) du mois de novembre, "une tendance à la hausse a été observée au niveau des aquifères du bassin Artois-Picardie", durant le dernier mois de novembre. Ci-dessous, la carte nous montre que le niveau des nappes est supérieur voire très supérieur à la normale sur l'Artois.

Certains cours d'eau ont fortement réagi. C'était le cas de la Liane à l'automne dernier. Le graphique ci-dessous indique l'évolution du débit de cette rivière, à Wirwignes (quelques kilomètres à l'est de Boulogne-sur-Mer) entre le mois de décembre 2011 et octobre 2012.

Il faut regarder la courbe bleue qui indique le débit mensuel. La courbe verte indique la normale humide. On constate donc que le débit mensuel est au-dessus de la normale humide depuis la première quinzaine du mois de septembre. Comme l'écrit la DREAL Nord-Pas-de-Calais dans son dernier bulletin hydrologique, "le débit de pointe de 56,6 m3/s observé le 2 novembre sur la Liane à Wirwignes est le plus fort débit enregistré depuis l'implantation de la station en 1973".

Lundi soir, la rivière la Lys était toujours en vigilance orange pour un "risque de crue génératrice de débordements importants" comme indiqué par le service de Prévision des Crues Artois Picardie. Ce n'est pas étonnant étant donné que le débit de cette rivière a crû de manière exponentielle depuis le mois de septembre, comme l'indique le graphique ci-dessous.

Voici une illustration photographique des conséquences des dernières pluies orageuses qui ont touché le Pas-de-Calais en fin de semaine dernière. Ici à Witternesse (environ 30km au nord-ouest de Béthune).

Ce temps pluvieux sur le Nord-Pas-de-Calais va-t-il persister ?

À priori non. Le temps devrait - enfin - un peu s'assécher durant la première quinzaine de janvier. Un anticyclone va arriver à partir de mercredi sur toute la France, ce qui devrait garantir, à priori, un temps plus sec. Il pourrait même ne quasiment pas pleuvoir sur la région (excepté peut-être ce mardi) durant les dix premiers jours du mois de janvier ! Mais, attention, cela ne veut pas dire que le soleil sera pour autant au rendez-vous. Les brouillards, encore une autre histoire...

 

Source des cartes: DREAL Nord-Pas-de-Calais.
Source photographique: Infoclimat.fr 

Publié par matthieuwa / Catégories : Actu

A lire aussi