Comment un député PS veut mettre "L'Etat au régime"

René Dosière présentant son rapport sur le budget de l'Elysée, le 16 juin 2009 (AFP/Patrick Kovarik)

"Un député PS dénonce les folles dépenses des élus locaux !" Belle promotion mercredi 12 septembre à la une du Canard Enchainé pour L'Etat au régime, le livre de René Dosière qui paraît le 20 septembre au Seuil.

Le journal satirique détaille en pages intérieures "les 15 milliards sous le tapis" dénichés par celui qui, sous Nicolas Sarkozy, traquait les dépenses inutiles de l'Elysée. René Dosière (PS) s'en prend cette fois notamment aux collectivités territoriales, majoritairement dirigées par les socialistes. Quelques exemples de gaspillage épinglés  :

  • Les 240 milliards d'euros dévolus aux collectivités locales font vivre 525 000 élus (conseillers municipaux, régionaux, territoriaux...). Conséquence ? La France compte "un élu pour 125 habitants". "Une armée mexicaine" qui se livre à "une effarante course aux indemnités", estime René Dosière.
  • Ces indemnités ont "augmenté de 27,8%" entre 2007 et 2009 " pour atteindre 208 millions d'euros alors que "le nombre de communautés est demeuré stable"
  • Les parlementaires qui exercent aussi une fonction locale peuvent toucher jusqu'à 8272 euros d'indemnités (montant maximum). Voilà qui ne motive guère pour une limitation des mandats.
  • Conclusion ? Une "réforme de l'administration locale", ce serpent de mer, permettrait, selon le parlementaire, 15 milliards d'économies.

Le pourfendeur des gaspillages publics tiendra lundi 17 septembre un point presse pour exposer ses "50 propositions pour un Etat exemplaire", dans les locaux de l'Assemblée trois jours avant la parution du livre. Ouvrage dont je rendrai compte ici, plus longuement, à l'occasion de sa sortie.

Publié par Anne Brigaudeau / Catégories : Actu / Étiquettes : Dosière

A lire aussi