2014 : année de la crise. 2015 : année de l'andouillette ?

A l'agence Pôle emploi de Villeneuve-d'Ascq (Nord), le 30 septembre 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

1981, Mitterrand arrive au pouvoir et Les Civils sortent un 45T, produit par Taxi Girl, devenu depuis culte, « la Crise ».

La crise économique : c'est fantastique,
La décadence : c'est la bonne ambiance

Le ton est fataliste et moqueur. Les Civils sont outrageusement rigolards. Ils peuvent l’être, la crise ne sera bientôt qu’un vieux mauvais souvenir. Ah la naïveté de la jeunesse !

Car 33 ans plus tard, on rigole moins c'est sûr. Mise à part une belle accalmie autour de l'an 2000 (sous le gouvernement Jospin), la France a toujours plus ou moins été en crise depuis le premier choc pétrolier de 1973. La crise a muté : en 1981, l'inflation était de près de 14%, aujourd'hui nous sommes surtout sous le menace d'une déflation. Le problème majeur s'appelle aujourd'hui chômage, 1,5 millions demandeurs d'emploi en 1981, 3 488 300 aujourd'hui. Pour 2015, l'Insee se veut optimiste sur les perspectives de croissance. Cela devrait redémarrer mais sans perspective de diminution probante du chômage. Bref, pas de lendemain qui chante, qui chantonne à peine voire qui murmure.

Vincent Ferniot, le leader des Civils, est devenu depuis chroniqueur gastronomique (« vu à la télé » dit le sticker) et, haut fait de gloire, il est vice-président de l’Association de Amicale des Amateurs de l’Andouillette Authentique. Quitte à miser sur l’avenir, autant choisir une valeur sûre.

Related Posts:

  • No Related Posts