Marine Le Pen et la torture : l'amour des séries TV

La présidente du Front national Marine Le Pen (centre) entourée du député du Rassemblement bleu Marine Gilbert Collard (1er en partant de la gauche), Florian Philippot, vice-président du FN (2e en partant de la droite), et de Steeve Briois, secrétaire général du parti (1er en partant de la droite). (ERIC FEFERBERG / AFP)

Une petite phrase qui n'est pas passée inaperçue :"Il peut y avoir des cas, permettez-moi de vous dire, quand une bombe - tictac tictac tictac - doit exploser dans une heure ou deux et accessoirement peut faire 200 ou 300 victimes civiles, où il est utile de faire parler la personne." La phrase est de Marine Le Pen et le sujet évoqué est la torture. La présidente du Front National réagissait sur BFM TV au rapport fait par le Sénat américain sur l'usage de la torture par la CIA. Sujet complexe s'il en est, renvoyant notamment au Patriot Act qui a ouvert un cadre légal à un champ possible de dérives indignes d'un pays démocratique.

De cela, Marine Le Pen en tire une conclusion simpliste (pour sa défense, la phrase de Jean-Jacques Bourdin était pour le moins binaire) avec cette tarte à la crème (moins dangereux qu'une baffe tout de même) de la bombe qui va exploser et vite, vite, faut savoir où elle se trouve pour sauver des dizaines voire des centaines d'innocent. Sauf que cela n'arrive jamais : les services secrets d'aucun pays ne se sont jamais retrouvés face à un tel dilemme. Et, comble de la bêtise, la torture est largement jugée inefficace. Je ne sais pas vous, mais moi je suis même prêt à avouer le meurtre de Jeanne d'Arc si on commence à me chatouiller un peu trop fortement les pieds. C'est en fait la différence entre la réalité et la série 24h Chrono. Jack Bauer n'existe pas...Il faut se rendre à l'évidence et personne n'a jamais 24h pour sauver le monde.

Défendue dans son camp par des arguments similaires, Marine Le Pen a depuis fait en partie marche arrière. C'est vrai que si l'on tape "le Pen" + "torture" dans Google, risquent de remonter à la surface de vieilles histoires familiales que l'on préfère oublier au Front National (seraient-ce des allégations de torture de Le Pen père en Algérie ?). Sur Twitter, Marine Le Pen a donc nuancé ses propos par un simple "face au terrorisme pas d'angélisme". Formule qui, pour la peine, à l'instar d'un discours de Miss France (la guerre, c'est mal), pourra contenter tout le monde.

Mais en attendant, on se dit que Marine Le Pen et les séries, c'est vraiment la passion ! Car avant 24h chrono, il y avait eu Homeland , lors du retour des otages du Niger et d'un possible retournement à la cause jihadiste. Sa déclaration pouvait en substance se résumer à Attention, c'est la cinquième colonne et on peut la reconnaître car elle porte une barbe et un chèche !

A croire que la présidente du FN veut devenir une nouvelle Marine, ange gardien, nous protégeant de tous les maux et de tous les dangers. Elle n'a pas le même gabarit que Mimie Mathy, ni le même discours - niais certes - mais bienveillant et fraternel de l'égérie de TF1. Mais les moyens qu'elle propose pour tous nous sauver sont tout aussi fantaisistes que ceux de Joséphine, ange gardien. C'est triste la vie, ce n'est jamais aussi simple que la télé et claquer des doigts ne suffit pas.

Related Posts: