Le courrier envoyé par Manuel Valls aux députés : pourquoi est-ce une bonne idée de com' ?

Manuel Valls à l'Assemblée nationale, le 15 avril 2014. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Effarés d'avoir dû allumer la télévision, comme des citoyens lambdas, afin de suivre en direct l'intervention de Manuel Valls détaillant le plan d'économies il y a quelques semaines lors de leur réunion, les députés de la majorité n'ont pas décoléré depuis. Et leur ire a fait trembler la salle des quatre colonnes. Pour ne pas avoir à subir les foudres de la majorité exaspérée, le Premier ministre change de tactique : en cette veille de vote du programme de stabilité, Manuel Valls a décidé d'envoyer à tous les élus du Palais Bourbon un courrier présentant ses "mesures fortes". Retour sur cette stratégie.

Renverser l'ordre des forces tout en court-circuitant les inévitables fuites

Depuis le début de sa prise de fonction, la communication mise en place par Manuel Valls est particulièrement travaillée : finies les approximations et les prises de parole désordonnées, place à l'ordre et la cohérence. Matignon entend être une tour de contrôle d'où sera pilotée la communication. La présentation par Manuel Valls de son plan d'économies, sans concertation préalable avec les députés, était non seulement une manière habile de ne pas s'enliser dans des discussions sans fin avec les élus mais également une façon de prendre de la hauteur pour s'adresser directement aux Français, tout en gardant la main sur l'agenda. Esquiver le débat parlementaire, c'était s'assurer une parole claire, nette et précise. En un mot professionnelle. A ceci près que la colère des députés, exclus du jeu, n'est pas retombée. Comment leur présenter les mesures phares en présentation de groupe sans que sa parole ne soit déformée ? Manuel Valls le sait, s'il s'était borné à une présentation orale devant les députés de sa majorité, ses propos auraient été dilués, rompant avec la communication au cordeau à laquelle il nous a habitués. Quoi de plus judicieux dès lors, que d'écrire aux députés ? L'avantage de ce stratagème est de trois ordres.

1 Faire une opération de com' à destination des députés

Premièrement, vous donnez l'impression aux députés qu'ils ont été "entendus". "Vous avez attiré mon attention sur", "Vous avez également insisté sur " "Vous aurez aussi un rôle à jouer"... les expressions d'ouverture émaillent ce courrier, pour prendre les députés à témoin. La fronde était telle que le Premier ministre se devait de donner des gages de sa capacité à dialoguer avec les élus de la Nation. Dans les faits, ce "traitement de faveur" est relatif : le service de presse de Manuel Valls ayant transmis cette missive à l'ensemble des médias, les députés sont traités comme les journalistes. Néanmoins, politiquement, le coup est plutôt bien joué : le nombre d'abstentions promet d'être moins élevé.

2 Faire de ce courrier une centrale argumentaire

Deuxièmement, en communication, ce qui importe est toujours écrit car, par définition, "ce qui est écrit reste". Les équipes de Manuel Valls savent que les médias vont abondamment reprendre les extraits de ce courrier pour les médiatiser et les commenter. C'est donc une manière de s'assurer ainsi que vos éléments de langage soient repris en boucle, sans être déformés, sur les chaînes d'information. Là où une présentation orale aurait pu donner lieu à des fuites et une reprise approximative des éléments de langage, la communication est ici maîtrisée.

3 Prendre un temps d'avance sur le débat pour anticiper les critiques

Enfin troisièmement, vos mesures "phares" dévoilées, il ne vous reste plus qu'à attendre qu'elles soient commentées par les commentateurs de tous bords : cela vous donne un temps d'avance pour prendre le pouls de l'opinion, savoir comment elle réagit aux mesures et préparer en amont votre plate-forme argumentaire pour accompagner ce vote et le traitement médiatique qu'il en sera fait.

Alors, une stratégie gagnante ce courrier ? Réponse demain !

Anne-Claire Ruel

Coup de cœur, coup de gueule, coup de poing, n’hésitez plus : venez débattre et tweeter. Cette page est aussi la vôtre vous vous en doutez. Pour "Fais pas com’ Papa", un seul hashtag : #FPCP et une seule page Facebook : Fais pas com' papa.

Related Posts: