Le FN en chiffres

13 décembre 2015. Jour de vote à Hénin-Beaumont (photo de Vincent Jarousseau Hanslucas)

De nouveau, le Front national ne parvient pas à passer le second tour. Il n'accède à aucune présidence de région. Ce qui n'empêche pas de souligner que le parti d'extrême droite accuse une dynamique électorale sans précédent depuis le Congrès de Tours. Depuis les européennes de 2014, il décroche la première place aux premiers tours. Au second tour des régionales, il comptabilise 6,8 millions de voix...  200 000 voix de plus qu'à la présidentielle de 2012. Il compte aujourd'hui 240 conseillers régionaux supplémentaires par rapport aux régionales de 2010.

Le FN, "première force d'opposition dans la plupart des conseils régionaux de France" selon Marine Le Pen ? Certes, son implantation gagne progressivement du terrain. Le nombre de ses élus, représentants et adhérents ne cesse d'augmenter. Le FN reste toutefois marginal à l’échelle du territoire. Que représente le parti de Marine Le Pen ? État des lieux en décembre 2015 :

  • 51 551 adhérents à jour de cotisation en juillet 2015
  • 11 mairies sur environ 36 700

Les élus :

  • 358 conseillers régionaux sur 1757
  • 1546 conseillers municipaux sur 536 500
  • 61 conseillers départementaux sur 4108
  • 23 eurodéputés sur 74
  • 2 députés sur 577
  • 2 sénateurs sur 348

 

 

Publié par Valérie Igounet / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article