Pour que « courir comme une fille » ne soit plus une insulte

oscarandtara

Comment la promotion du féminisme et de l'égalité des genres pourraient-elles dynamiser les ventes de serviettes hygiéniques ?

La réponse est assez simple : pour nous séduire, la publicité surfe sur les valeurs dominantes d'une société dans le but de faciliter l'identification des spectateurs aux personnages qui y sont mis en scène, et ainsi permettre l'adhésion à la marque. Encore aujourd'hui, les femmes dans les pubs sont belles, propres et bien lisses. Les hommes sont performants, ils conduisent les grosses cylindrées.

Mais il semble que dans nos sociétés cette tendance soit en train de se modifier. Les valeurs d'égalité entre hommes et femmes deviendraient même presque à la mode. Ainsi, les publicités nous montrent plus volontiers des hommes propres et bien lisses, des femmes grisées par la conduite automobile.

Progressivement, nous aurons donc bientôt autant de fierté à "être une gonzesse", plutôt qu'à "avoir des couilles". Et c'est justement sur ces valeurs égalitaires qu'une célèbre marque de protège-slips a décidé de se positionner :

Donc, ne nous y trompons pas, si la marque défend ces valeurs, ce n'est que pour s'associer à une tendance sociale et donc se rendre plus populaire. Certes, le message est louable, même s'il n'est pas tout à fait exact, puisqu'en en réalité, ce n'est pas au moment de l'apparition des premières règles que "courir comme une fille devient" péjoratif. Cet apprentissage se fait malheureusement beaucoup plus tôt...

A lire aussi