À la rencontre de ces Américains qui ont peur des "Latinos"

À la rencontre de ces Américains qui ont peur des "Latinos"

À la veille des élections de mi-mandat, France 2 s'intéresse à la peur des "Latinos" qu'entretiennent certains Américains.

Hazleton, en Pennsylvanie (États-Unis), est une ville de la campagne américaine. Une ville de 25 000 habitants dans laquelle souffle un vent de colère. "Moi, je vois des gens qui arrivent ici et qui demandent : 'c'est où les trucs gratuits ?'", assure un homme. 

De 5 à 52%

Aux États-Unis, les habitants sont recensés par origine ethnique. C'est autorisé contrairement à la France, où c’est interdit. En quinze ans, à Hazleton, les Hispaniques sont devenus majoritaires, passés de 5 à 52% de la population. Et ce qui perturbe le plus les Américains dits "Blancs" rencontrés par France 2, c'est d'entendre et de voir écrit de l'espagnol. "On plaisantait avant en disant qu'on devenait la minorité de cette ville, mais maintenant ce n'est plus une blague", confie Bob Sacco, serveur dans un bar. À Hazleton, la démographie change, la population blanche vieillit. En 2044, dans moins de trente ans, selon les projections du gouvernement américain, les Blancs représenteront moins de 50% des habitants du pays.

 

Un reportage d'Agnès Vahramian, Fabien Fougère, Charlotte Mattout et Thomas Donzel 

A lire aussi