Revue de presse: Iowa mon amour

Seulement 3 millions d'habitants, mais l'Iowa sera le centre du monde ce soir.

Impossible d'y échapper. L'actualité américaine du jour est concentrée sur un petit état rural de 3 millions d'habitants dans le Midwest: L'Iowa. Républicains et démocrates y tiennent ce soir la première étape du marathon des primaires qui doivent désigner leurs candidats pour l'élection présidentielle.

  • Suivez le déroulement du caucus et l'annonce des résultats en direct sur ce blog, Twitter et Facebook, grâce à nos 4 journalistes présents sur place.

En attendant, du côté de la presse américaine...

Les insiders des deux partis parient sur Donald Trump et Hillary Clinton

Le site web spécialisé Politico.com a demandé à ses sources à l'intérieur des partis quels étaient leurs favoris pour le caucus de l'Iowa, sans surprise, Hillary Clinton et Donald Trump sont les favoris. Du côté des démocrates, Hillary Clinton remporte une très vaste majorité de ces educated guesses. Sur 30 analystes démocrates, 26 lui prédisent la victoire (87%) contre 4 pour Bernie Sanders.
Les républicains sont nettement plus partagés. Parmi 40 membres du parti républicain, Donald Trump est donné gagnant par 22 analystes (55%), 16 parient sur Ted Cruz (40%) et 2 sur Marco Rubio (5%).

Politico.com: Pour les analystes républicains et démocrates, Trump et Clinton vont remporter l'Iowa. (anglais)

Mais au fait...Pourquoi c'est important l'Iowa? Réponse: Parce que c'est important, l'Iowa.

3 millions d'habitants à peine dans un état rural, encore moins de votants dans les caucus, une écrasante majorité de blancs, pas de villes majeures...A priori, rien ne devrait faire de l'Iowa un rendez-vous si important pour les candidats à la candidature présidentielle. D'autant plus que la différence entre le premier et le troisième du caucus peut tenir à moins de 4000 voix!
Dans un long article, Andrew Prokop de Vox explique comment l'Iowa a progressivement gagné sa place comme état crucial, l'attention des médias nourrissant l'importance de l'état pour les candidats et vice-versa. "Il faut respecter l'absurdité de l'Iowa, ou il vous rendra fou" prévient un stratège républicain.

Vox: Pourquoi le caucus de l'Iowa compte? Parce que tout le monde pense qu'il compte. (anglais)

D'ailleurs...Bernie Sanders doit vraiment gagner ce soir

Par comparaison à la primaire républicaine, ou quatre ou cinq candidats ont encore leurs chances (Trump, Cruz, Rubio, Bush, voire même Carson ou Kasich...), les primaires démocrates sont un modèle de simplicité. Une favorite: Hillary. Un outsider: Sanders.
Selon Josh Vorhees de Slate, Sanders joue à quitte-ou-double dès ce soir. Même s'il est parvenu à lever 20 millions de dollars en janvier pour maintenir sa campagne en vie financièrement, Sanders a absolument besoin d'une victoire - ou au moins d'une défaite très serrée - pour créer un effet boule de neige avant l'arrivée dans les états les plus peuplés.

Slate: Ce qu'il faut surveiller ce soir dans l'Iowa (anglais)

Mais...Le New York Times a choisi Hillary (et John Kasich)

Bonus (pas vraiment) surprise pour Hillary. Presque à la veille du scrutin, le journal le plus prestigieux des Etats-Unis a officiellement annoncé son soutien pour l'ancienne Secrétaire d'Etat. Dans un éditorial dithyrambique, le New York Times a annoncé que son équipe éditoriale avait choisi de supporter Hillary Clinton "une des candidates les plus qualifiées pour le poste de l'Histoire récente" plutôt que Bernie Sanders qui n'aurait pas "l'expérience ou les idées d'Hillary Clinton".

Dans un deuxième éditorial, le comité éditorial affiche une forte préférence pour John Kasich, le gouverneur de l'Ohio et candidat le plus modéré chez les républicains et le "seul choix plausible pour les républicains fatigués de l'extrémisme affiché dans cette course."

New York Times: Le New York Times supporte Hillary Clinton (anglais)

 

A lire aussi

  • Aucun article