Ces cerveaux "made in France" qui ont la cote aux Etats-Unis

Yann LeCun, Martin Destagnol et David Fattal font partie de ces cerveaux français que les Américains s'arrachent.

Alors que la bonne santé du marché du travail américain se confirme - avec 5% de chômage et près de 300 000 emplois créés en décembre 2015 - les Etats-Unis attirent de nombreux cerveaux français. Et c'est réciproque.

Une bonne formation, des financements publics pour les start-ups : voici les atouts qui font l'attrait des Français dans les entreprises américaines qui développent les technologies du futur.

Nous avons rencontré trois petits génies français qui travaillent sur des bijoux de tech outre-Atlantique : Yann LeCun, directeur de l'intelligence artificielle chez Facebook. Martin Destagnol, qui a créé une start-up en France qui a été rachetée par des investisseurs américains. Et David Fattal, qui a co-fondé Leia, une start-up basée en Californie, qui travaille notamment sur des hologrammes diffusables sur mobile.

Un reportage de Valérie Astruc, Laurent Desbois, Régis Massini, Fabien Ortiz et Arielle Monange :

A lire aussi

  • Aucun article