Vidéo : Rome, un spectacle pour mieux connaître la chapelle Sixtine

Sur l'avenue qui mène au Vatican, un spectacle inédit est présenté aux visiteurs. L'objectif ? Raconter l'histoire de la chapelle Sixtine, et celle évidemment de Michel-Ange. Un spectacle tout à fait atypique. 

A deux pas du Vatican et de la vraie chapelle Sixtine, voici "Le jugement dernier" sur écran géant à  270 degrés. Le chef d’œuvre de Michel Ange est exposé pour la première fois devant 1 400 spectateurs. La chapelle Sixtine, et ses fresques d’ordinaire à plus de 20 mètres de haut, semblent accessibles, comme si on pouvait les toucher. Les personnages prennent vie et s’animent. La représentation raconte aussi la vie de celui qui les a peint : ses relations compliquées avec les papes notamment. Et même s’il y a des danseurs, ce n’est ni un ballet ni un son et lumière, mais un spectacle atypique.

"Très émouvant"

Marco Balich, directeur artistique du spectacle « Giudizo universale » estime que « Rome avait besoin d’un spectacle qui parle d’elle, de cette ville, de ses racines, de sa culture mais avec une technologie qui n’a d’égal ni à New York, ni à Londres, ni à Tokyo». L’œuvre a été validée par les autorités du Vatican et les premiers spectateurs adorent cette immersion : « c’est magnifique, très émouvant, très beau » raconte une spectatrice à la sortie, « quand je retournerai à la chapelle Sixtine, je la verrai différemment » affirme un autre.

Technologie laser

La technologie laser de projection haute définition s’attarde aussi sur les conclaves, les réunions pendant lesquelles les cardinaux vont choisir le prochain pape. Une plongée virtuelle au cœur du Vatican et de la peinture rendue possible par la technologie. Les spectateurs adhèrent : "on peut voir l’œuvre de Michel Ange de près, alors qu’évidemment quand on se rend à la chapelle Sixtine, on ne peut pas le faire".

A lire aussi

  • Aucun article