L'Italie aujourd'hui : les touristes se détournent de Rome

L'Italie aujourd'hui : les touristes, déçus, se détournent de Rome. La saison de la truffe commence... Et Bruxelles demande le changement de son statut juridique.

Les touristes se détournent de Rome

« Plus jamais. C’est merveilleux, mais je n’y retournerai plus jamais » : certains touristes qui s’octroient des vacances à Rome sont vite déçus. Et leur déception, elle, est vite exprimée/partagée dans notre ère 2.0 : « celui qui voyage est habitué à d’autres niveaux de services, comme à Tokyo, Londres ou New York », indique Giuseppe Roscioli, président de Federalberghi (association de regroupement d’hôtels). Et pour cause : à Rome, la non-gestion des déchets, les trous sur les routes, le trafic et le manque de sécurité constituent une désillusion, malgré la beauté de la cité éternelle. Résultat : le tourisme à Rome n’augmente pas. Dans la capitale, les arrivées dans les hôtels ont augmenté de seulement 1,5%, contre une augmentation moyenne de 4 à 5% dans les années précédentes. De plus, la taxe de séjour est la plus chère d’Europe, pour avoir « les pires services d’Europe », complète-t-il. S’ajoute à cela la multiplication des structures d’hébergements, qui deviennent hors de contrôle : s’il y a 5.000 licences officielles, il y a en vérité 18.000 annonceurs…

C’est la saison des truffes !

Truffes_de_Bourgogne_-_Tuber_uncinatum

Tout le monde se rue sur les truffes. Les « Sagra del tartufo » abondent, chaque week-end en automne. Cette truffe savoureuse, on la retrouve dans de nombreux plats : « Fettucine al tartufo », « Fonduta piemontese al tartufo bianco », « Risotto al tartufo nero »... Des recettes qui font rêver non seulement les plus gourmands mais aussi les plus filous. En effet, derrière la saveur parfumée de cet aliment le plus cher et le plus recherché d’Italie se cachent des intérêts et des rivalités.  Le gouvernement italien a inséré un amendement dans lequel il est inscrit qu’à partir du 1er janvier 2017, la TVA sera abaissée de 22% à 10% et imposera aux vendeurs occasionnels, la retenue à la source afin d’assurer la traçabilité de ces ventes… Et réduire le trafic.

 

A lire aussi