Rachat d'entreprise : un patron chinois invite ses salariés français

Rachat d'entreprise : un patron chinois invite ses salariés français

Les salariés français de KTK Seats ont été invités en Chine par leur nouveau patron. Une semaine tous frais payés. Leur usine de fabrication de sièges était au bord du gouffre il y a un an. Après deux ans de bataille, le groupe chinois reprend leur entreprise en novembre dernier. Le patron, Jinkun Yu, les accueille en personne à leur arrivée, il est en opération séduction. Son groupe est un géant de l'équipement ferroviaire. Avec 10 000 salariés, l'entreprise est en très bonne santé.

Une attente de résultats

Les Français visitent une usine chinoise de 130 000 m². Ce gigantisme impressionne certains, mais en inquiète d'autres. Avec cette visite, monsieur Yu espère rassurer ses nouveaux employés et faire tomber les barrières et les clichés. "La France est un vieux pays développé. Elle a de l'expérience et un savoir-faire ancien. Nous avons tous beaucoup à apprendre", explique l'intéressé. Cependant, la pression est forte et les premiers résultats attendus rapidement. Un nouveau bâtiment doit sortir de terre l'an prochain et 25 embauches sont prévues cette année.

Rachat d'entreprise : un patron chinois invite ses salariés français

A lire aussi