Les investisseurs chinois à l'assaut des terres agricoles françaises

Le Bourdonnais (Allier), c'est un paysage tranquille où les parcelles cultivées côtoient des fermes abandonnées. Ces terres viennent d'être achetées à prix d'or par une entreprise de Pékin. 900 hectares pour 10 millions d'euros. Des champs de blé ou de maïs vendus avec leur système d'arrosage, mais aussi une ferme avec ses deux salariés et son gardien. Les anciens propriétaires, un couple alsacien, assurent ne pas avoir eu le choix. "Quand on a mis en vente, personne n'était intéressé à prendre beaucoup. Depuis qu'on a vendu, on n'arrête pas d'avoir des coups de fil de paysans qui voudraient l'adresse de ces Chinois pour leur vendre", assure l'ancienne propriétaire jointe au téléphone par France 2.

Les investisseurs chinois à l'assaut des terres agricoles françaises

A lire aussi