Chine : la fièvre immobilière

Dans une ville proche de Shangai, ces Chinois se bousculent, défoncent une porte d'entrée : c'est le premier jour de vente d'appartements sur plans dans un quartier : il n'y en aura pas pour tout le monde. Image symbole de la surchauffe immobilière en Chine. Une fièvre spectaculaire, visible dans toutes les villes. Des chantiers à perte de vue et des augmentations de prix impressionnantes. Ces cinq dernières années, 188 % de hausse à Pékin : c'est six fois plus qu'à Paris. 250% à Shangai, 279% à Shenzen. C'est justement dans cette ville de taille moyenne que nous sommes allés : 12 millions d'habitants.

Chine : la fièvre immobilière

A lire aussi