Recyclage : la Chine ne veut plus être la poubelle de l’Occident

Des amas de déchets parfois hauts comme des immeubles. Voilà ce que ne peut plus supporter la Chine, noyée sous les poubelles du monde. Le pays accueille par la mer plus du tiers des déchets exportés par le reste de la planète. Ici, du plastique venu des États-Unis ou d’Allemagne. Là, des boîtes de conserve arrivée de France. Mais le gouvernement chinois a décidé que d’ici la fin de l’année, tout allait changer. "Au total, 24 types de déchets ne pourront plus être exportés dans notre pays.

 


A lire aussi