Un parfum "baba-cool", une communauté orginale au Yunnan

Un monde urbain matérialiste, bruyant et stressant, des comportements très individualistes, des routes sans cesse encombrées, un air pollué, une nourriture dont on a appris à se méfier, une éducation stricte et très formatée... de tout ça ils n'en voulaient plus; venant de Pékin, Canton, Wuhan ou Shanghai, socialement intégrés, menant une existence aisée, des hommes et des femmes avec leur enfant -voir aussi leurs parents- ont décidé pour un, deux, six mois ou plusieurs années, de tout lâcher pour se consacrer à leur épanouissement personnel, en apprenant à vivre autrement, plus simplement, au pieds de l'Himalaya.

A lire aussi