La star de Bollywood Priyanka Chopra « en faveur d’une guerre nucléaire » ?

La ministre pakistanaise des droits de l’Homme, Shireen Mazari, a adressé une lettre à la directrice générale de l’UNICEF. Elle demande le retrait de Priyanka Chopra, super star du cinéma indien, de sa fonction d'ambassadrice pour la paix. Elle l’accuse de soutenir le gouvernement Indien suite à la révocation de l’autonomie constitutionnelle du Cachemire.

Dans sa lettre, la ministre accuse fermement l’actrice indienne de “chauvinisme” mais aussi de « soutenir la violation de l’article 370 par le gouvernement de Modi ». De plus, la Pakistanaise compare “la politique du gouvernement BJP (parti du premier ministre indien Narendra Modi) à celle des nazis, de purification de race, de racisme, de fascisme et de génocide ».

Pour elle, l’actrice serait aussi  en faveur d’une « guerre nucléaire » entre le Pakistan et l’Inde. « Madame Chopra adhère publiquement à la position du gouvernement indien et soutient également la menace nucléaire lancée au Pakistan par le ministre indien de la défense. Tout cela va entièrement à l’encontre des principes de paix que Mme Chopra est censée défendre en tant qu’ambassadrice de la paix pour les Nations Unies ».

Les tensions entre l’Inde et le Pakistan n’ont fait que s’intensifier suite à l’abrogation de l’article 370 de la Constitution indienne. Celui-ci attribuait un statut d’autonomie à l’État du Cachemire.

Quelques jours plus tôt, une influenceuse d’origine pakistanaise, Ayeesha Malik, avait également accusé Priyanka Chopra d’être « hypocrite » mais aussi d’attiser le conflit entre les deux pays suite à un tweet de la star datant de Février.

Dans son tweet, l’actrice exprimait son soutien, suite à un bombardement d’un camp d’entraînement islamiste par l’armée indienne à Balakot au Pakistan le 26 février 2019. La star avait écrit « Jai Hind » ce qui signifie «  Longue vie à l’Inde ».

Poonam Singh Aujla (stagiaire)

A lire aussi

  • Aucun article