Londres : filmer les mauvais conducteurs

Pour tenter d'endiguer la violence sur les routes, de plus en plus d'automobilistes au Royaume-Uni utilisent des dashcams, pour filmer les infractions.

Les dashcams, des petites caméras embarquées qui peuvent être fixées au pare-brise et qui filment en permanence la route lorsque l'on est au volant, sont de plus en plus utilisées par les automobilistes au Royaume-Uni. "1 automobiliste sur 4 en possède une", précise la journaliste Laura Kalmus, en duplex de Londres (Royaume-Uni). "L'intérêt est de savoir ce qu'il s'est réellement passé lors d'un litige. Ce n'est plus la parole d'un automobiliste contre celle d'un autre, mais c'est la preuve, en images", explique-t-elle.

En dix ans, un nombre d'accidents diminué de 40%

Les images issues des dashcams sont souvent saisissantes. Elles témoignent des comportements dangereux au volant et servent à dénoncer les conducteurs irascibles, souvent trop pressés. Dépassements dangereux, rodéo sur l'autoroute, voiture à contresens, autant d'éléments de preuves pour les détenteurs de dashcams. Grâce à ces images, les conducteurs sont quasiment toujours retrouvés et, dans 1 cas sur 3, ils font l'objet de poursuites judiciaires. En dix ans, le nombre d'accidents mortels sur les routes a diminué de 40%.

Un reportage d'Arnaud Comte, Anto Filippi, Nic Boothby, Laura Kalmus, Maxence Peigné

Publié par Bureau de Londres / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article