Londres : les taxis se mettent au vert

Les taxis londoniens se mettent eux aussi à rouler propre. Les célèbres blacks cabs commencent à passer à l'électrique.

Indémodable, et même irremplaçable. Le célèbre taxi londonien, le black cab, traverse les rues et les époques depuis les années 1950, avec sa silhouette bien reconnaissable, mais aussi avec le crépitement de ses pots d'échappement. C'est bientôt de l'histoire ancienne, car désormais, le black cab se distingue par son silence, celui de son moteur 100% électrique.

500 taxis électriques

Sur les 21 000 blacks cabs londoniens, plus de 500 sont désormais équipés de moteurs électriques. Car petit à petit, Londres bannit tous ses taxis diesel. Chaque nouveau véhicule mis en service a désormais l'obligation de rouler à l'énergie verte.

Des nouveaux véhicules qui reviennent également moins chers pour les chauffeurs. Pour sept jours de travail, les recharges coûtent en moyenne 45 euros contre kilométrage équivalent, 250 euros de carburant pour les anciens blacks cabs. Ces nouveaux taxis électriques pourraient bientôt débarquer dans d'autres pays d'Europe où la demande est forte : aux Pays-Bas, en Norvège, mais aussi en France.

Un reportage d'Arnaud Comte, Anto Filippi, Laura Kalmus et Nic Boothby.

Publié par Bureau de Londres / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article