Londres : l’enfer des colocations

Face aux prix de plus en plus exorbitants des loyers, les étudiants mais aussi les salariés sont de plus en plus nombreux à partager leur logement.

Avec ses 14 millions d'habitants, Londres (Royaume-Uni) est la capitale la plus peuplée de l'Union européenne. La métropole attire chaque année des milliers d'étudiants et de jeunes travailleurs, mais s'y loger est un casse-tête. Notre enquête commence par une recherche de logement à 600 euros par mois. La plupart des annonces proposent une chambre dans une maison de ville, dans le centre de Londres.

La tentation de s'éloigner du centre-ville

Un rendez-vous est pris avec un agent. La pièce proposée mesure moins de 5m2. Elle est vétuste et humide : il y a tout juste la place pour un petit lit et une commode. Le prix : 570 € par mois. Dix personnes vivent dans cette maison. Alors certains n'ont pas d'autres choix que de s'éloigner du centre-ville pour se loger décemment, mais là encore le prix peut rester exorbitant. Deux Français payent, par exemple, 450 €  chacun pour se partager une chambre, sans compter l'électricité.

Un reportage de Arnaud Comte, Anto Filippi, Laura Kalmus, Alice Brogat et Nic Boothby.

Publié par Bureau de Londres / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article