Royaume-Uni : le prix des fish and chips menacé de forte hausse

La hausse du prix de la pomme de terre risque d'augmenter sensiblement le prix de ce plat typique des Britanniques.

Une portion de cabillaud panée et une portion de pommes de terre frites. Le fish and chips n'est pas le plat le plus sain, mais est un incontournable de la culture britannique depuis plus de 150 ans. Une tradition qui n'a pas de prix, ou presque. Car depuis l'été, certains des 10 500 vendeurs de fish and chips sont menacés de fermeture à cause de l'explosion des prix de la pomme de terre. En cause, une très mauvaise récolte.

Le prix de la pomme de terre a doublé

"Cela fait 18 mois qu'on prend sur nous financièrement. Mais on n'a pas le choix, on va devoir augmenter le prix de l'assiette, ou réduire les portions", explique Ahmet Ziyaeddin, restaurateur. Ainsi, le sac de 25 kg de pommes de terre est passé de sept euros à quatorze euros en quelques mois. Chaque année, les Britanniques consomment 170 millions de portions de fish and chips, ce qui équivaut à 1,5 milliard d'euros dépensés.

Un reportage de Arnaud Comte, Laura Kalmus et Anto Filippi.

Publié par Bureau de Londres / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article