Comment l’euthanasie programmée de deux chiens de l’armée britannique est devenue une affaire d’état

Kevin et Dazz

Après avoir sauvé des centaines de vies lors de combats, Kevin et Dazz n’avaient aucune maison où passer une paisible retraite, une fois leurs missions terminées. Jugés trop agressifs, ils étaient donc destinés à une mort tragique : l’euthanasie. Mais c’est grâce aux solides soutiens d’anciens militaires et du secrétaire des Affaires étrangères Alan Duncan qu’ils ont pu être épargnés. Une pétition lancée pour eux a même réuni plus de 370 000 signatures !

Kevin et Dazz, deux bergers belges âgés de neuf ans, sont de véritables héros de guerre. Ils ont sauvés des centaines de vies lorsqu’ils étaient sur le terrain, aux côtés de l’armée britannique, en Afghanistan. A plusieurs reprises, ils ont flairé des engins explosifs et donc évité la mort de nombreux soldats. Mais une fois leurs missions terminées il y a quatre ans, impossible de leur trouver une maison convenable où passer une retraite paisible… La raison : ils sont trop agressifs pour vivre dans une famille normale. Ils devaient donc être euthanasiés. A l’annonce de cette nouvelle, d’anciens entraîneurs de chiens ainsi que certains soldats étaient vraiment attristés. Ils ont proposé de s'occuper de Kevin et Dazz ainsi que Driver un autre chien de la police qui devait subir le même sort.

Cette décision tragique a également soulevé la colère de nombreux militaires et anciens militaires. C’est alors qu’une campagne pour éviter l’injection létale a été lancée et elle a connu un vrai succès. Une pétition sur internet a été créée par un ancien militaire, 370 000 signatures y ont été recueillies ! Les soutiens ont été très nombreux.

chiens armée

La Caporale Kelly Wolstencroft et son chien Kevin en Afghanistan

Le choix de l’euthanasie semble être incohérent et même scandaleux alors que Mali, un autre chien militaire, a récemment été décoré pour son courage sur le terrain. Il a reçu la très célèbre médaille Dickin qui récompense la bravoure des animaux en temps de guerre.

Voici le sujet que nous avions réalisés sur ce chien devenu célèbre au Royaume-Uni :

Mais c’était sans compter sur le secrétaire d’état aux Affaires étrangères Alan Duncan, qui adore les chiens. Il a rédigé une lettre au ministère de la Défense et a demandé un appel à sursis. Les chiens ont donc été sauvés ! Il a déclaré : « Je suis absolument ravi que Kevin et Dazz aient été sauvés, ils peuvent maintenant profiter d’une retraite très heureuse et bien méritée. »

Il avait déjà vanté le courage de ces héros qui ont combattu sans crainte aux côtés des soldats et avait dit : « Soyons maintenant ceux qui se battent pour eux et leur donnons une chance de vivre une vie heureuse où ils peuvent s’épanouir, c’est le moins que l’on puisse faire. » Evidemment, le secrétaire d’état rappelle qu’il est extrêmement important que ces chiens soient correctement évalués avant d’être remis en liberté afin de s’assurer qu’ils ne constituent pas un danger pour les civils. Ils étaient jugés trop agressifs pour être adoptés.

Suite à la demande d’Alan Duncan, le ministre de la Défense Gavin Williamson a rendu visite aux chiens et a confirmé officiellement qu’ils ne craignaient plus rien. Il a confié : « J’ai demandé aux autorités de sauver ces chiens, nous discutons désormais avec des organismes de bienfaisance et nous examinons un programme pour savoir s’ils peuvent être relogés dans un environnement plus normal. Nous ferons tout ce que nous pouvons pour prendre soin des animaux qui forment une partie si importante de la famille militaire. » Les chiens sont actuellement basés au « Defense Animal Center » de Melton Mowbray, dans le comté de Leicestershire.

Andy Mc Nab, qui a lancé la pétition, a déclaré au Sun : « C’est une belle histoire qui se finit bien et c’est ce que ces chiens méritent ! » Il a lui-même été sauvé à plusieurs reprises par des chiens lorsqu’il était en patrouille en Afghanistan et ne supportait pas l’idée qu’ils puissent être euthanasiés.

Malheureusement, les autorités affirment que dans certaines occasions, les chiens de l’armée ne peuvent être sauvés.

 

Marion Machu avec Loïc de La Mornais

Publié par Bureau de Londres / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article