Un député pro-brexit conseille en douce d’investir « en dehors du Royaume Uni »

John Redwood, député eurosceptique et pro-Brexit affirmé, conseille désormais aux investisseurs de quitter le Royaume-Uni, face au ralentissement de l’économie. Une hypocrisie assumée qui fait scandale, à l’heure où les négociations avec l’Union européenne sont tendues, et où de plus en plus de proches de Theresa May retournent leur veste…

Le 3 novembre dernier, John Redwood, député conservateur de Wokingham et ancien banquier, écrit une chronique pour le Financial Times intitulée : « Regardez plus loin alors que le Royaume-Uni ralentit ». Redwood, qui est pourtant un membre influent du Parlement, semble se rendre compte de l’avenir économique de son pays à la veille d’un divorce compliqué entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Dans son article, il recommande ouvertement aux entreprises et autres investisseurs de quitter le pays pour l’Europe ! Il indique que la Banque Centrale Européenne ouvrirait la voie à des investissements plus fructueux que la Banque d’Angleterre. Comble pour un eurosceptique, il tresse même des louanges à son patron : « Mario Draghi, président de la BCE, fait maintenant tout ce qu’il faut, non seulement pour sauver l’euro, mais aussi pour promouvoir une reprise économique dont nous avons tant besoin » écrit-il.

Passé inaperçu lors de sa parution il y a dix jours, c’est après un tweet de Frances Coppola, journaliste pour le magazine Forbes, le mentionnant que l’article a fait parler de lui. Elle tweete : « Le brexitteur John Redwood avertit les investisseurs en leur disant de sortir leur argent du Royaume-Uni, mais dit vouloir un Brexit « dur ». Elle a ajouté, plus tard, " C'est une honte absolue de donner de tels conseils ". Et évidemment, les critiques n’ont pas tardé à fuser…  Dans un autre tweet, Mark Nottingham, un membre du parti travailliste a critiqué :  " Oh l’ironie de Redwood, qui disait que le Brexit était bon pour le Royaume-Uni, conseille maintenant d’investir dans l’Europe alors que le Royaume-Uni s’affaiblit ! "

Les travaillistes et les libéraux-démocrates se sont empressés de dénoncer le cynisme d’un fervent « brexitteur ». Le porte-parole des Libéraux-Démocrates, Tom Brake qualifie même cela « d’hypocrisie pure et simple de la part d’un député qui avait promu la sortie de l’Union européenne ».

Redwood n’a mentionné à aucun moment le vote du Brexit dans son article. Mais on sait pourtant qu’il critique depuis longtemps l’approche de Mark Carney, président de la Banque d’Angleterre sur sa façon de gérer la monnaie du pays. Selon lui, « L’argent pourrait être mieux mis en œuvre dans des endroits où les autorités permettent au crédit de se développer, pour permettre une croissance plus rapide ».

Récemment interrogé sur la question de cet article qui fait scandale, le porte-parole de Theresa May a déclaré : « Nous travaillons pour obtenir un accord pour l’Union européenne. Nous pensons aller dans la bonne direction et nous sommes confiants pour l’avenir ».

Mais nombreux sont ceux qui reprochent à May le désaccord, au sein du parti, sur la forme que devrait prendre le Brexit. Selon le Sunday Times, quelque 40 députés conservateurs seraient prêts à soutenir un vote de défiance contre la Première Ministre…

 

Marion Machu avec Loïc de La Mornais

Publié par Bureau de Londres / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article