VIDEO - La reine gaffe et qualifie des officiels chinois de "très impolis"

Enregistrée par une caméra discrète, la reine d'Angleterre a déclaré hier lors d'une réception que des dirigeants chinois avaient été "très impolis". Quelques heures plus tôt, le premier ministre, David Cameron, avait déjà fait une gaffe concernant le Nigéria et l'Afghanistan.

La scène a eu lieu mardi matin, sur la pelouse du palais de Buckingham lors d'un événement organisé pour célébrer les 90 ans de la reine. Elizabeth II échangeait avec Lucy d'Orsi, une responsable de la police londonienne, sur les difficultés rencontrées par le président chinois Xi Jinping lors de sa visite officielle, en octobre dernier. Lorsqu'il a été indiqué à la reine que Lucy D'Orsi avait supervisé la sécurité lors de cette visite d'Etat , elle a répondu: "Oh, pas de chance", se souvenant d'un moment "très désagréable".

Poursuivant sa description des événements, la policière a rapporté que des responsables chinois avaient quitté une rencontre avec Barbara Woodward, ambassadeur du Royaume-Uni en Chine, en disant que leur visite était terminée. "Ils ont été très impolis avec l'ambassadeur", a alors déclaré la reine.

Le palais royal a refusé de commenter "les conversations privées de la reine" mais précise que la visite de Xi Jinping a été "un franc succès". Les officiels chinois n'ont, pour l'heure, pas réagi. Mais lorsque les propos de la reine ont été diffusés sur la chaîne de télévision BBC World, l'émission a été interrompue en Chine.

Le reine Elizabeth II n'en est pas à sa première gaffe. En 2009, Silvio Berlusconi, s'était fait chambrer par Sa Majesté. Lors de la traditionnelle photo de famille, le président du Conseil italien avait interpellé le président américain : "Mister Obama! It's Mister Berlusconi!" La reine se retourne et aurait lâché : "Pourquoi est-il aussi bruyant?" Son entourage avait alors déclaré qu'il s'agissait "d'une plaisanterie".

Il y a quelques jours, David Cameron, s'est aussi fait remarquer. Le premier ministre britannique a été filmé mardi 10 mai en train d'expliquer à la reine Elizabeth II que des dirigeants de pays "incroyablement corrompus", comme le Nigeria et l'Afghanistan, assisteraient jeudi au sommet international contre la corruption organisé par son gouvernement.

A lire aussi