WANTED : doudous au poste cherchent à rentrer à la maison

Ces doudous sont en garde à vue ! Leur crime: encombrer les étagères des bureaux des objets trouvés de la compagnie de trains First Great Western. Façon "usual suspects", la compagnie ferroviaire a répertorié tous les ours en peluche et autres doudous oubliés dans ses trains et diffuse leur portrait, dans l'espoir de les réunir avec leur famille. 

Teddy Rescue Banner

La compagnie ferroviaire First Great Western, qui relie la capitale britannique aux régions du Sud-Ouest de l'Angleterre, vient de créer ce week-end un site internet dédié aux jouets que les enfants oublient dans les wagons de ses trains.

Ces peluches, rassemblées par dizaines sur les étagères des bureaux des objets trouvés des gares anglaises, attendent d'être réclamées par leur propriétaire. Avec humour toujours, les agents ferroviaires ont photographié chacune d'entre elles avec sa petite affichette d'identité, à la façon d'un criminel que l'on incarcère.

Sur la page web Teddy Rescue, les doudous prennent la parole, et demandent à être réunis avec ceux qu'ils aiment :

"Je suis perdu. Je suis parti à l'aventure et j'ai rencontré de très bons amis en chemin, mais je ne sais pas comment rentrer à la maison. Nos familles nous manquent. Nous sommes tous recherchés."

- Ours anonyme, Objets trouvés, Bristol le 21 novembre 2014

Teddy 7

Pour que chacun puisse aider First Great Western dans sa jolie initiative, la compagnie a mis en place une adresse mail pour recueillir les témoignages des proches des doudous retrouvés :

"Si vous reconnaissez l'une de nos peluches les plus recherchées, envoyer un courriel à teddyrescue@firstgroup.com en décrivant l'ours perdu, ses traits distinctifs, la raison de sa fugue (où il a été perdu), son nom, le votre, ainsi que votre adresse complète."

Après vérification que la peluche appartient bien à la personne qui la réclame, doudou et enfant peuvent enfin être réunis. En moyenne, les agents de First Great Western retrouvent jusqu'à cinq ours par mois, perdus dans leurs trains.

Grâce à Teddy Rescue, une première peluche est en ce moment acheminée vers son propriétaire.

Les britanniques sont toujours attendris par ces histoires de peluches et de doudous. L'an dernier, une véritable chaîne de sauvetage sur les réseaux sociaux a permis à une petite fille de retrouver son nounours, qu'elle avait égaré à la gare de King's Cross.

Elise Dherbomez avec Loïc de La Mornais

A lire aussi