Slutwalk...(la marche des salopes)

[singlepic id=283 w=320 h=240 float=center]

Un titre provocateur pour un mouvement initié au Canada, choisi en réaction aux propos d’un officier de police qui lors d’une conférence dans une faculté de droit de Toronto a déclaré que "les femmes ne devaient pas s'habiller comme des salopes si elles ne voulaient pas être attaquées".
A ces propos, les réactions ont été immédiates et ont provoqué la colère des Canadiennes. En avril dernier, elles ont organisé la 1ere manifestation "Slutwalk" qui a rapidement été suivie dans plusieurs pays comme l’Australie et la France : le mouvement est devenu un mouvement global.
Toutes les femmes réunies a Londres, en ce samedi ensoleillé ont donc également tenu à se mobiliser contre le principe qui voudrait qu’une femme soit responsable des violences perpétrées contre elle.
Elles étaient plusieurs centaines, des milliers même, si on en croit les organisatrices de la marche. Parmi elles, Camille, une femme d’âge mure, venue participer au mouvement. Vêtue d’un bustier, d’un string et de bas résilles noirs, elle se devait d’être la : « il s’agit de faire entendre la règle importante de notre culture humaine : quand une femme dit non, elle veut dire non. Son corps est sacré. »

[singlepic id=280 w=320 h=240 float=left]

Bien sur, l’affaire DSK résonne dans les esprits mais même ici, les mentalités doivent évoluer. Le ministre de la justice britannique Ken Clarke a du s’excuser après avoir déclaré récemment "que certains viols étaient plus graves que d'autres". Il s’est dit prêt a réduire les sentences de moitié pour les accusés plaidant coupable (une condamnation pour viol est de 8 ans). Ses propos ont provoqué de vives réactions et il a finalement fait marche arrière.
Encore plus alarmant, 14 départements de la police britannique sur 52 ont récemment révélé que sur 19,806 personnes arrêtées pour viol entre janvier 2006 et décembre 2010, 12,842 avaient finalement été relâchées sans avoir été jugé.
Le mouvement féministe n’est donc pas une affaire du passé ni celle d’un pays en particulier ou d’une religion. La prochaine marche SlutWalk est programmée pour le 18 juin a Édimbourg, en Écosse. Une rumeur a également circulé sur Internet selon laquelle l’Iran organiserait sa SlutWalk en 2012.
La révolution continue...
Clarisse Fortuné.

[singlepic id=286 w=320 h=240 float=center]

A lire aussi