Brexit : les propositions de Theresa May jugées insuffisantes par ses partenaires européens

Un an après le vote du Brexit, la Première ministre britannique va annoncer dans quelques jours les mesures qui s'appliqueront aux ressortissants européens qui vivent ou qui travaillent en outre-Manche. Des avancées jugées insuffisantes par la chancelière allemande Angela Merkel.

Dès hier soir, Theresa May s’est déclarée prête à donner un statut particulier aux expatriés européens au Royaume-Uni. Il s’agirait d’un droit de résidence avec l’accès à l'éducation et à la santé, pour les citoyens résidant depuis plus de cinq ans en Grande-Bretagne. La Première ministre s’est efforcée de rassurer les Européens, affirmant aujourd’hui que « personne n’aura à quitter le Royaume-Uni ». En échange, elle a demandé des assurances quant aux droits des ressortissants britanniques dans l’Union européenne. « C’est une offre sérieuse et équitable » a-t-elle estimé. Du côté de Bruxelles, ces assurances sont jugées insuffisantes. « C’est un bon début, mais pas une percée », a déclaré la dirigeante allemande Angela Merkel, précisant que « nous veillerons à ce que les libertés prévues dans le traité, notamment la liberté de circulation soient respectées ». Parmi les plus critiques, le Premier ministre belge Charles Michel a lui qualifié le plan britannique de « particulièrement vague ». Pour la chancelière, une chose est sûre, « la route sera longue ».


Brexit : quel statut pour les Européens à Londres ?

Billets sur le même sujet :

  • Aucun billets associés