Belgique : des citoyens ouvrent leurs portes aux migrants

Chaque soir, dans un parc de Bruxelles, où se retrouvent des centaines de migrants, de nombreux particuliers viennent proposer un hébergement d’un soir.

L’élan de solidarité se renforce chaque semaine, au fur et à mesure que le gouvernement durcit sa répression face aux migrants. Le parc Maximilien, au cœur de Bruxelles, est devenu le symbole de la question migratoire en Belgique. De nombreux migrants, parfois en transit, parfois non, s’y rassemblent et chaque soir, des particuliers offrent leur aide et ouvrent leurs portes, pour une nuit ou deux.  Depuis début septembre, les bénévoles de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés organisent l’hébergement des migrants à travers toute la Belgique. A l’origine, créée par une poignée de personnes engagées, la page Facebook compte aujourd’hui plus de 40.000 abonnés. Un hébergement citoyen et un élan de générosité qui a de plus en plus de succès et qui bouscule le gouvernement belge.

A lire aussi

  • Aucun article

A lire aussi

  • Aucun article