Pays-Bas : le royaume d’un nouveau genre

Les Pays-Bas font face à une petite révolution de société, puisqu’à coté du genre masculin et féminin, le genre « neutre » est en train de se faire une place dans le quotidien des Néerlandais.

C’est une véritable tendance qui s’installe : sur un formulaire de sécurité sociale ou sur la carte d’étudiant, fini la mention homme ou femme. Sur les quais de gare, bientôt le haut parleur ne dira plus « Mesdames, messieurs », mais « chers voyageurs ». La ville d’Amsterdam a  même édité un guide linguistique à l’usage de ses employés. La municipalité incite à gommer la notion de genre, notamment pour mieux inclure les personnes transgenres dans la société. Autre exemple, la chaine de magasins HEMA vient de supprimer les rayons garçons et filles et les indications de genre sur les vêtements pour enfants.

Des expériences, plus timides, ont été remarquées dans d’autres pays européens. Le métro de Londres, par exemple, a abandonné le « ladies and gentlemen » pour un « hello everybody ». A l’université de Bruxelles (ULB), depuis la rentrée, les étudiants peuvent choisir leur prénom sur leur carte scolaire. Même expérience à l’université de Tours, en France, qui réfléchit à des toilettes non-genrées. Dans certains pays d’Europe, il y a une réflexion sur le sujet, qui s’accommode des cultures, souvent moins libérales qu’aux Pays-Bas.

A lire aussi

  • Aucun article
Publié par vlerouge / Catégories : Pays-Bas

A lire aussi

  • Aucun article